Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 10 janvier 2018 06:00

Ligues 1 et 2 de football : Benchouia du MC Saïda allonge la liste des entraîneurs «sacrifiés»

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

La première journée de la phase retour, 16e du championnat des Ligues 1 et 2 de football disputée le week-end passé, aura battu tous les records en matière d’éviction des entraîneurs avec pas moins de six coachs passés à la trappe.

Mohamed Benchouia a allongé, lundi soir, la liste des entraîneurs «sacrifiés» à l’issue de cette entame de la deuxième partie de la saison, après avoir vu son contrat résilié par la direction du MC Saïda. Au club depuis le milieu de la saison passée quand il avait succédé à Mourad Rahmouni, parti à l’époque à la JS Kabylie, Benchouia subissait des pressions énormes de la part des supporters locaux depuis le début de cet exercice. Le match nul concédé à domicile, vendredi passé contre le MC El-Eulma, a sonné le glas de l’enfant de Chlef. Il est le troisième entraîneur de la Ligue 2 à connaître ce sort à l’issue de la première journée de la phase retour, après Mustapha Biskri (MO Béjaïa) et Noureddine Bounaâs (Amel Boussaâda). En Ligue 1, les entraîneurs ayant été limogés ou choisi eux-mêmes de démissionner après une journée du coup d’envoi de la phase retour sont Azzedine Aït Djoudi (JSK) qui devrait être remplacé par le Marocain Badou Zaki, Mustapha Sbaâ (USM Blida) et le Tunisien Hamadi Edou (USM El-Harrach).
Cette série de séparation avec les entraîneurs des deux premiers paliers, intervenue dès l’entame de la deuxième tranche de la saison, laisse prédire un autre record en la matière pendant le reste de cet exercice, sachant que la pression sera de plus en plus forte sur les épaules des coachs au fil des journées. Certes, l’avenir d’un technicien au sein d’un club ou d’une sélection est souvent tributaire de ses résultats, mais les observateurs sont unanimes à dire que la valse des entraîneurs en Algérie a pris d’autres proportions depuis quelques années. Rien d’ailleurs que pour la saison passée, plus de 45 entraîneurs ont défilé sur les bancs de touche des clubs des deux premières ligues. Rares sont ceux qui ont réussi à se maintenir dans leurs postes ne serait-ce que pour une saison complète. Actuellement, ce sont trois entraîneurs qui détiennent le record de longévité en Ligue 1 en poursuivant leur mission pour la deuxième saison de rang, à savoir Si Tahar Cherif El Ouezzani (USM Bel-Abbès), l’Espagnol Josep Maria Nogués (Paradou AC) et Sid-Ahmed Slimani (Olympique Médéa). Ce dernier avait pris en main son équipe après quelques journées du début de la saison 2015-2016, réussissant à l’époque à la faire accéder parmi l’élite.
En Ligue 2, c’est Kheïreddine Kherris qui détient la palme d’or en dirigeant le WA Tlemcen pour la deuxième saison de suite. n

Laissez un commentaire