Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 17 mai 2018 06:00

Ils dénoncent un courrier anonyme qui leur attribue une démarche pour une 3e session de l’examen de DEMS : Les résidents en endocrinologie-diabétologie crient à la déstabilisation

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les médecins résidents, futurs spécialisés en endocrinologie- diabétologie, ont dénoncé, hier, un courrier anonyme qui, indiquent-ils, a été envoyé aux ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur dans l’objectif de «déstabiliser» le mouvement de protestation qu’ils mènent sous la houlette du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra),
aussi bien par le recours à la grève des résidents, qui dure depuis plus de six mois, que par l’option du boycott des examens au Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS).
«Nous, futurs spécialistes en endocrinologie-diabétologie, candidats au DEMS, l’ayant boycotté à deux reprises, venons par la présente dénoncer la manœuvre de déstabilisation occasionnée par un courrier anonyme, envoyé aux différents départements des deux tutelles, stipulant notre détachement du Collectif tout en demandant une 3e session», écrivent-il dans un communiqué rendu public, à travers lequel ils nient toute démarche dans ce sens, tout en condamnant cette «énième tentative de discréditer le mouvement noble qui est le nôtre et qui a toujours été basé sur l’union». Ces derniers ne manquent pas l’occasion de cette riposte pour manifester de nouveau leur soutien au Camra. «Nous réitérons notre soutien indéfectible au Collectif auquel nous appartenons», poursuivent-ils.
Fustigeant la «manœuvre» leur attribuant une sollicitation des autorités concernées en vue d’une troisième session d’examen du DEMS, les candidats au diplôme de spécialité endocrinologie-diabétologie insistent sur la non-véracité des informations contenues dans le courrier anonyme et soutiennent qu’aucun de leurs collègues «n’a émis le souhait d’une telle démarche» et que leurs revendications «restent liées à celles des 15 000 résidents, toutes spécialités confondues».
Dernière modification le mercredi, 16 mai 2018 20:42

Laissez un commentaire