Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 20 avril 2017 06:00

France : Journal de campagne à 3 jours de la Présidentielle

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A 3 jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, les principaux candidats, toujours très proches dans les sondages, restent mobilisés sur fond de menace terroriste.

La dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen conclut sa campagne par un grand meeting à Marseille (Sud-est), placé sous haute sécurité, au lendemain de l’arrestation dans cette ville de deux hommes soupçonnés d’avoir projeté un attentat djihadiste «imminent». Marine Le Pen, dont la présence au second tour n’est plus aussi sûre qu’auparavant, espère y galvaniser ses troupes.
Le socialiste Benoît Hamon, qui a sombré à moins de 9% dans les sondages, tient de son côté un meeting se voulant festif et citoyen place de la République à Paris, avec l’espoir de ramener à lui des électeurs de gauche tentés de voter «utile», pour le centriste Emmanuel Macron ou le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, tous deux susceptibles de se qualifier pour le second tour le 7 mai.
Emmanuel Macron est en campagne dans l’ouest de la France, en présence notamment du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et de l’ancien député écologiste franco-allemand Daniel Cohn-Bendit.


Quatre candidats dans un mouchoir
Selon les derniers sondages, pas moins de quatre candidats se situent dans une fourchette de cinq points, entre 18,5% et 23,5% des intentions de votes pour le premier tour, une situation absolument inédite.
Emmanuel Macron (23,5 à 23%) et Marine Le Pen (22,5%) restent en tête, devant le candidat de la droite François Fillon (19,5%) et Jean-Luc Mélenchon (19 à 18,5%).
Compte-tenu de la marge d’erreur et du taux record d’indécision (un électeur sur trois ne sait pas encore pour qui voter), tous les rebondissements restent possibles d’ici à dimanche, jour du scrutin.


Fillon retrouve Juppé
On ne les avait pas vus ensemble depuis le 25 janvier et la parution d’un premier article sur les emplois présumés fictifs dans la famille de François Fillon: le candidat de la droite a retrouvé mercredi son ex-concurrent de la primaire, Alain Juppé.
Les deux anciens Premiers ministres ont fait une sortie commune chez Deezer, société de streaming musicale. Des employés avaient affiché sur leurs écrans d’ordinateur des «Rends l’argent!!!», allusion aux affaires ayant marqué la campagne du candidat.
Le candidat conservateur a été inculpé en mars, notamment pour «détournement de fonds public», une première pour un candidat majeur à la présidentielle. François Fillon a par ailleurs affirmé dans Le Parisien qu’une des motivations qui l’animent est «le remords», regrettant que le programme mis en œuvre durant la présidence de Nicolas Sarkozy n’ait pas été «assez ambitieux». 

Laissez un commentaire