Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 12 août 2017 06:00

Corée du Nord /Etats-Unis : La virulence de Trump fait monter la tension

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La tension est montée d’un cran jeudi entre les Etats-Unis et la Corée du Nord lorsque le président américain Donald Trump a redoublé de virulence face à Pyongyang dont les menaces de tirer des missiles, dans quelques jours, mettent en danger l’île de Guam, dans le Pacifique.


Même en période des vacances qu’il est en train de passer dans son golf de Bedminster, dans le New Jersey, Donald Trump n’a pu contenir sa propension avérée à envenimer les situations. Bien au contraire, le président des Etats-Unis s’est fait un malin plaisir à redoubler de virulence face à la Corée du Nord en défendant sa formule controversée sur « le feu et la colère » promis à Pyongyang. « Il est grand temps que quelqu’un parle haut et fort pour les habitants de notre pays et les habitants d’autres pays », a déclaré M. Trump. Interrogé sur d’éventuelles frappes préventives, M. Trump, est resté évasif. « Nous ne nous exprimons pas là-dessus. Je ne le fais jamais (...). Nous verrons ce qui se passera », a-t-il dit, au lendemain d’un tweet particulièrement menaçant dans lequel il insistait sur la puissance de l’arsenal nucléaire américain. « Nous nous préparons à de nombreux scénarios différents », a-t-il ajouté. « Si la Corée du Nord fait quoi que ce soit - ne serait-ce qu’en songeant à attaquer des gens que nous aimons, ou nos alliés, ou nous-mêmes - ils devront vraiment s’inquiéter », a menacé le président américain. Les propos incendiaires de M. Trump sont autant « d’absurdités », a déclaré le général Rak-Gyom, commandant des forces balistiques nord-coréennes, cité par l’agence officielle KCNA. « Un dialogue sensé n’est pas possible avec un gars comme ça qui a perdu la raison ». L’armée nord-coréenne apportera les touches finales à son projet contre Guam d’ici la mi-août et le soumettra pour évaluation au jeune dirigeant nord-coréen, a-t-il ajouté. Quatre missiles seront tirés simultanément et survoleront les préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Koichi, a expliqué l’armée. Les engins « voleront 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3.356,7 km, et s’écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam ». Ils s’abîmeraient ainsi à l’extérieur des eaux territoriales américaines. Située dans le Pacifique-ouest, à quelque 3 500 km de la Corée du Nord, Guam compte des installations stratégiques américaines - bombardiers lourds à longue portée, chasseurs et sous-marins - qui participent régulièrement à des démonstrations de force sur et près de la péninsule coréenne, à la grande fureur de Pyongyang. Guam, où vivent 162.000 habitants, est également équipé d’un bouclier anti-missiles THAAD. D’après les analystes, des tirs vers Guam placeraient Washington dans une position délicate: s’il ne tente pas de les intercepter, sa crédibilité en prendrait un coup et Pyongyang se sentirait pousser des ailes pour mener un test d’ICBM grandeur nature.

Dernière modification le vendredi, 11 août 2017 22:52

Laissez un commentaire