Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 20 avril 2017 06:00

Mois du patrimoine : Plaidoyer pour «rentabiliser» la gestion et l’exploitation des sites

Écrit par Nadir Kadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Annoncé mardi dernier par le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, en marge du lancement officiel du mois du patrimoine, le secteur de la culture travaille actuellement à l’attribution «d’autorisations d’exploitation» de sites recelant des biens culturels à des entités économiques ou opérateurs privés.

L’objectif est de rentabiliser la gestion des sites à valeur culturelle ou historique. Il a appelé à ce que d’autres secteurs économiques, dont celui du tourisme, «s’impliquent» davantage dans l’exploitation des sites du patrimoine culturel pour en «améliorer» le rendement économique, jugé aujourd’hui «insuffisant». Le ministre de la Culture a cependant fait savoir que ce projet sera soumis à des règles strictes devant assurer la préservation des sites tout en leur conférant une dimension «touristique et économique». Pour ce faire, le ministre de la Culture va engager «une série de rencontres spécialisées» avec les acteurs de différents secteurs pour «mieux cerner les attentes et les besoins de chacun». Il est par ailleurs à préciser que l’attribution d’autorisation d’exploitation d’espaces relevant du patrimoine à des opérateurs privés est également une conséquence de la baisse des budgets de fonctionnement du secteur de la culture. M. Mihoubi a souligné mardi que cette démarche entreprise par son secteur était justifiée par l’inadéquation constatée entre «l’insuffisance» des moyens financiers disponibles et la grande richesse du patrimoine culturel algérien qu’il convient de mettre en avant ; son département s’étant ainsi fixé, a-t-il dit, l’objectif de «dépasser la préservation» pour accompagner le passage à «l’exploitation économique» de ces sites.
Cette démarche devrait par ailleurs être accompagnée d’une évolution de la législation relative à la protection du patrimoine, selon le ministre qui a expliqué qu’il était nécessaire «d’actualiser» les textes régissant le patrimoine pour l’articuler autour du développement économique afin que «le patrimoine ne soit pas perçu comme un frein au développement».

Laissez un commentaire