Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 04 septembre 2017 06:00

74e Mostra de Venise : Quand la musique fait son cinéma…

Écrit par Dominique Lorraine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La musique a fait entendre ses notes sur Le Lido avec deux films «La Mélodie», de Rachid Hami (hors concours) et «A la recherche de Oum Kalthoum», de Shirin Neshat (Journées des auteurs) Rachid Hami est un jeune réalisateur né à Alger.

Il a débuté sa carrière comme comédien, notamment dans L’Esquive, d’Abdellatif Kechiche, «Pour l’amour de Dieu», d’Ahmed Bouchaala, et Rois et Reines, d’Arnaud Desplechin. Puis, il se tourne vers la réalisation. Plusieurs moyens-métrages, dont «Point d’effets sans cause» et «Choisir d’aimer», en 2007, où il interprète également un rôle aux côtés de Louis Garrel et Leïla Bekhti. Son premier long métrage «La Mélodie», présenté à la Mostra, a littéralement enchanté le public.
Simon (Kad Merad), la cinquantaine, divorcé, est au creux de la vague. Sa carrière de violoniste est au point mort. Il accepte un poste de professeur de musique dans un collège avec pour tâche d’apprendre le violon à des élèves plutôt turbulents. Farid (Samir Guesmi), un surveillant, est chargé d’encadrer cette classe assez terrible.
Les débuts de Simon sont difficiles tant ses méthodes rigides ne s’adaptent pas à la situation. Cependant, il s’accroche. Surtout pour Arnold, un collégien d’origine sénégalaise, timide, qui est passionné et très doué pour le violon, mais souffrant toutefois de n’avoir jamais connu son père qui s’est «volatilisé » à sa naissance. Simon fera aussi la connaissance avec le père (Slimane Dhabi) de Samir, le plus dissipé d’entre tous, exclu de la classe puis réintégré. Au fil des jours et des répétitions, l’alchimie opère. Simon revit et retrouve la joie de jouer du violon et d’enseigner. Et les élèves comprennent l’enjeu : se produire à la Philharmonie, la salle de concert la plus prestigieuse de Paris. C’est un joli film, agréable, bien mené avec ce qu’il faut de rebondissements. Les enfants, spontanés et naturels, apportent beaucoup à cette comédie très humaniste, fortement applaudie par les spectateurs.
De musiciens, il en sera aussi question dans le film d’une jeune cinéaste iranienne Shirin Neshat, A la recherche de Oum Kalthoum. Ce sont ceux qui accompagnaient «l’astre d’Orient», comme on la surnommait, pendant ces récitals. A l’instar de «La nuit américaine», de François Truffaut, Shirin Neshat nous propose un film dans le film, s’éloignant donc du biopic, mais dans une démarche plus sophistiquée que celle de l’auteur français des 400 Coups…
Ici, il nous est proposé de suivre une jeune artiste iranienne, Mitra, dans la réalisation d’un film sur Oum Kalsoum. Elle veut mettre en avant le combat, les sacrifices et le prix du succès, par la diva, en tant que femme dans une société dominée par les hommes.
Lors des scènes de tournage, on découvre donc la toute jeune chanteuse égyptienne, à ses débuts, quand sa famille la déguise en garçon pour pouvoir chanter dans la rue. Puis, ses premiers pas sur scène, à l’âge de 16 ans, et, enfin, son succès fulgurant dès le début des années 1930. Et sa volonté de se faire respecter en tant que femme et artiste. Mais, en même temps, il s’agit aussi de l’histoire de Mitra, éloignée de sa famille, de l’Iran, qui vit très mal des relations difficiles avec son jeune fils. Elle est également en conflit avec ses producteurs, qui s’opposent à sa vision du film. Elle identifie sa position pour faire respecter son point de vue, à travers son approche du devenir de la chanteuse. Tout cela est un peu compliqué, le film y perd en fluidité. Si la jeune comédienne, qui interprète Oum Kalsoum au début de sa carrière est assez convaincante, il n’en est pas de même pour celle qui incarnera, vers la fin du film, la diva au faîte de sa carrière, quand elle chantait devant Nasser.
Reste donc encore à faire un film sur celle qui était considérée comme la plus grande chanteuse du monde arabe et qui possédaitune discographie comprenant pas moins de 285 chansons…

Dernière modification le dimanche, 03 septembre 2017 23:59

Laissez un commentaire