Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 09 octobre 2017 00:47

Clôture du 10e Fibda : de jeunes talents récompensés

Écrit par Fadila Djouder
Évaluer cet élément
(0 Votes)


Le Fibda 2017 a fermé ses portes avant-hier samedi en soirée. La cérémonie de clôture s’est déroulée comme prévu dans un des grands espaces du palais de la culture Moufdi-Zakaria, où une partie du festival s’est déroulée. Elle a vu la consécration de plusieurs jeunes créatifs, candidats au concours national de la bande dessinée et au cosplay.


Ainsi le prix d’Excellence de l’Union européenne a été attribué à Mohamed Réda Kahloula de Bab Ezzouar, pour son ouvrage « Comment raconter la guerre », alors que les prix Jeune talent et celui Jeune espoir ont été décernés à Hamza Sam de Tizi Ouzou et Massine Khelloufi de Bab Ezzouar. Trois autres prix d’encouragement ont été décernés par le jury, présidé par le plasticien Djaoudet Guessouma, dont celui de la jeune Karima Chaâbane de Mechria, auteure de « Aventure Fibda », qui s’est adjugé le prix TV 5 Monde/Institut français d’Alger, nouvelle distinction instituée en 2017 par le Fibda, avec la possibilité pour elle de participer au Festival de la bande dessinée de Lyon en juin 2018. Les gagnants ont reçu des titres honorifiques en plus de cadeaux et des récompenses financières, allant de
25 000 à 150 000 dinars. Par ailleurs, le jury du concours « Cospaly Algérie 2017 », présidé par le bédéiste français Philippe Brocard, a récompensé les meilleurs cosplayers de cette édition. Ce prix récompense les jeunes ayant réalisé un costume de fiction, représentant un personnage tiré de la bande dessinée, des jeux vidéo, du cinéma, ou inspiré de contes populaires algériens. Le Grand prix du meilleur cosplay a été ainsi décerné à Onseli Bilal qui a présenté le personnage «Assassin’s Creed», alors que ceux du Meilleur costume et du Meilleur cosplay d’humour sont revenus à Sabri Benbasset et Abdelhadi Mokhtar Boudjaâtat pour leurs personnages «Simon» et «Obélix». Célébrant le 10e anniversaire du Fibda, les organisateurs n’ont pas manqué de rendre hommage à tous les partenaires et les bédéistes «présents depuis le début», dont le directeur du Festival de la bande dessinée de Lyon, Philippe Brocard, qui a accompagné cet évènement depuis sa naissance. Dix-sept pays, dont la France, invité d’honneur, ont participé au 10e Fibda, ouvert le 3 octobre dernier et qui s’est déroulé à l’esplanade Riadh el Feth et au palais de la culture Moufdi-Zakaria. La commissaire du Fibda, Dalila Nadjem, a déclaré que le festival a été «cinq journées bien remplies. Le public est plus nombreux que l’année dernière, surtout le week-end. Tout le monde a pu profiter de toutes les activités». «Des enfants hospitalisés ont profité également de la visite du festival et de la rencontre avec des artistes américains. La librairie a bien vendu, car nous avons fait beaucoup de promotions», a-t-elle ajouté. Pour le choix des deux sites, Mme Nadjem pense que « des modifications sont à faire prochainement. On va mettre beaucoup de livres au Palais de la culture, même si mon idée est d’investir totalement le palais de la culture, mais le Fibda est né à Riadh El Feth, c’est un symbole », dira-t-elle.

Laissez un commentaire