Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 15 juillet 2017 06:00

Coopération Algérie-Banque européenne d’investissement : Sécurité routière et environnement à l’ordre du jour

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour sa première visite officielle en Algérie, le vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Roman Escolano, qui a rencontré de nombreux membres du gouvernement lors de son séjour du 12 au 4 juillet dernier, s’est dit prêt « à soutenir avec force les investissements stratégiques pour l’Algérie ».

A l’issue de cette visite, un accord de coopération a été signé entre les deux parties, portant sur la sécurité routière avec, à la clef, une étude financée par la BEI sur les normes de sécurité du tronçon de l’autoroute Transmaghrébine. Intitulée Audit de sécurité routière, cette étude régionale concernera plus particulièrement l’autoroute Est-Ouest entre les frontières respectives Est-Ouest de l’Algérie, ainsi que les pénétrantes des grandes wilayas, dont celles d’Oran et de Béjaïa, soit un tronçon global d’environ 1 500 km, s’étendant sur toute la côte méditerranéenne. Elle prendra en compte les besoins de tous les usagers de la route afin d’identifier, en amont, les questions de sécurité de cet axe, ainsi que des tronçons en service, et ainsi proposer des solutions optimales de gestion et de circulation. Par ailleurs, Roman Escolano a exprimé son souhait de coopérer avec le gouvernement algérien dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables, à travers le financement de projets relevant de ce secteur. En effet, c’est lors d’une rencontre avec la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, que les deux responsables ont convenu d’identifier conjointement des projets auxquels la BEI pourrait contribuer financièrement, tout en relevant l’engagement de cette banque européenne dans la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques, dont elle fait une de ses priorités. Pour sa part, Mme Zerouati a indiqué que le renforcement de cette coopération de longue date entre l’Algérie et la BEI, a des retombées positives sur l’économie nationale. Elle a également relevé que cette visite du vice-président de la BEI, qui intervient après l’adoption d’un nouveau plan d’action du gouvernement et dans le cadre du nouveau modèle économique de croissance, suscitait un changement dans l’ordre des priorités concernant le partenariat algéro-européen. Rappelons que la BEI a investi depuis sa création 2,1 milliards d’euros en Algérie en soutien à des projets dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, du transport routier et de l’industrie. Elle a également su apporter tout son soutien à l’Algérie lors des catastrophes naturelles ayant touché le pays, comme les inondations en 2000, ou encore le tremblement de terre en 2003.

Laissez un commentaire