Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 15 juillet 2017 06:00

Formation dans l’après-vente automobile : Peugeot Algérie se lance !

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une convention de partenariat a été signée, jeudi à Alger, entre le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels et la société Peugeot Algérie pour le développement des filières de formation liées à l’après-vente automobile.

 

S’exprimant lors de la cérémonie de signature de la convention, qui s’est tenue à la Direction générale de Peugeot Algérie (Oued Smar), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a fait savoir que l’objectif de ce partenariat est de « renforcer la relation entre l’entreprise et les établissements de la formation professionnelle à travers un programme de collaboration durable afin d’assurer l’adéquation de la formation avec les exigences de l’emploi ».
M. Mebarki a indiqué que « 50 points de Peugeot seront concernés par cette convention de partenariat», qui sera, lui, « une véritable opportunité à saisir pour son département afin d’assurer un accompagnement efficient des diplômés visant leur insertion professionnelle ».
De son côté, le directeur général de Peugeot Algérie, Yves Peyrot des Gachons, a indiqué que les objectifs du partenariat sont « tout d’abord l’identification des nouvelles filières de formation liées aux activités de l’après-vente automobile et le développement des actions de formation professionnelle dans ces métiers ». L’opération vise également à « renforcer les compétences des formateurs ainsi que la conception et l’adaptation des programmes pédagogiques des spécialités nouvelles ou existantes », a ajouté le Directeur général de la filiale au Lion, précisant que pour concrétiser ces objectifs, « les équipes de Peugeot Algérie vont accompagner le ministère et les centres de formation dans la conception des référentiels d’activité et des programmes »
Peugeot Algérie s’engage également à accueillir au sein de son réseau de 50 points de vente, répartis sur l’ensemble du territoire national, les jeunes stagiaires et apprentis des centres de formation des différentes wilayas.
« Nous comptons récupérer la place qui est la nôtre sur le marché algérien », a conclu Yves Peyrot des Gachons. Dans une configuration où les quotas d’importations se réduisent comme peau de chagrin, les objectifs du constructeur français n’ont certainement pas d’autre chemin à prendre que celui qui passe par l’industrie. Et le partenariat signé avec le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels pourrait s’apparenter à un nouveau signe que Peugeot verse au compte de sa
démarche, visant à convaincre les autorités de libérer le projet de l’usine PSA de Oued Tlelat. Un projet qui attend l’aval du gouvernement depuis deux années. Et qui risque d’attendre encore en cette période, où le ministre de l’Industrie et des Mines promet de reconsidérer la politique de l’industrie automobile via un nouveau cahier des charges qui viendrait mettre un terme à ce que Mahdjoub Bedda appelle « importations déguisées ». n

Dernière modification le vendredi, 14 juillet 2017 19:59

Laissez un commentaire