Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 17 juillet 2017 06:00

Oran : L’extension du tramway d’Oran remise au goût du jour après un gel de plus de 2 ans

Écrit par Jalil Mehnane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

La nomination de l’ex-wali d’Oran Abdelgahni Zaâlane à la tête du ministère des Transports et des Travaux publics aurait été bénéfique pour la capitale de l’Ouest. En effet, dès son installation, le ministre a ressorti les dossiers de projets restés en stand-by. Parmi ces projets, celui de l’extension du tramway d’Oran.


Le projet, gelé depuis plus de deux ans, vient d’être remis au-devant de la scène. En effet, lors de la dernière réception de 9 rames de l’usine Cital d’Annaba, la société de gestion du tramway Setram a reparlé de la fameuse extension, qui était presque enterrée, après les mesures drastique imposées par l’Etat, touchant les projets à gros budgets. Mais les défis qu’attendent Oran ville, hôte des jeux Méditerranéens 2021, qui seront le pari de tout un pays, ont contraint les décideurs à revoir leur copie. Ainsi, les projets du tramway et du métro ont été ressortis du tiroir, pour être relancés, au grand bonheur des Oranais, notamment, les habitants de Belgaïd et les étudiants de son université qui attendaient cette bonne nouvelle. Rappelons que les études ont été concluantes, et ce, depuis des années. Avec l’extension de la ville vers l’est, ce projet devient de plus en plus primordial pour rallier notamment le pôle urbain de Belgaïd de la ville. Malgré cela le projet est resté longtemps en stand-by, avec la nouvelle conjoncture économique du pays, et les mesures d’austérité. L’extension du tramway d’Oran vers l’est de la ville, et même vers l’aéroport Ahmed-Ben Bella, reste l’un des projets les plus attendus qui permettront à la ville, dont le territoire ne cesse d’accroître, de disposer de ce moyen de transport, notamment avec l’organisation des jeux Méditerranéens Oran 2021, qui seront très bénéfiques pour le développement de la wilaya. La conjoncture actuelle a pesé donc lourdement sur la décision des hauts responsables de l’Etat, avec ces réductions touchant les répartitions du budget de l’année, et qui obligeront les responsables de la wilaya à faire avec les moyens du bord pour garantir l’avancement et la gestion des projets.

Le tracé en détail 
Le tracé de cette extension, qui traversera le tronçon du chemin wilaya n°75, fera le bonheur également des habitants de Belgaïd et Bir El Djir qui souffrent du manque de moyens de transport. Sur le volet technique, l’extension du tramway vers Bir El-Djir consiste en deux lignes A et B. La première s’étendra sur 9 km linéaires, comprendra 12 stations, 6 sous-stations, 3 parcs-relais. Son itinéraire prend départ de l’USTO pour arriver à Belgaïd, en passant par le boulevard Pépinière, haï El-Moustekbel, El Akid Lotfi, le Centre des conventions, haï Khemisti, hôpital pédiatrique et le rond-point de Canastel, Nakhla,
El-Fadjr et le parc de Belgaïd. Les différents points noirs qui pourraient entraver l’avancement des travaux d’extension, vont être pris en charge pour libérer la voie aux engins. Des ponts et des trémies seront réalisés pour une circulation fluide et éviter ainsi les tracas enregistrés au sein du tissu urbain. Il est question, d’autre part, d’un élargissement de la voirie vers Belgaïd, une plateforme étant réservée pour le tramway de 13 km depuis le rond-point de Canastel jusqu’à l’intersection avec le tracé de la ligne B. Quant à l’autre ligne, université d’Es-Sénia-aérogare internationale Ahmed-Ben Bella-Es-Sénia s’étend sur 4 km. L’autre projet qui était également gelé à Oran faute de financement, en l’occurrence le métro, vient à son tour de trouver une issue, avec l’accord trouvé avec la Banque mondiale, qui s’est dit prête à financer ce projet, ainsi que 3 autres à travers le pays. Avec le tramway, le métro long de 19,7 km avec 20 stations et dont le coût total estimatif est de 168 milliards DA, deviennent donc un rêve permis pour les Oranais. n

Laissez un commentaire