Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 11 janvier 2018 06:00

Oum El Bouaghi/Yennayer : Riche programme et ambiance festive dignes de l’événement !

Écrit par Kader M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le coup d’envoi officiel des festivités de Yennayer 2968 sera donné dans la wilaya d’Oum El Bouaghi à la Maison de la culture Nouar-Boubekeur du chef-lieu de wilaya, demain vendredi, en présence des autorités locales à leur tête le chef de l’exécutif avec l’ouverture du Salon des habits et gastronomie traditionnels initié par les artisans et les associations locales.

Une tente traditionnelle chaouie sera érigée à l’occasion sur l’esplanade de la commune (face à la Maison de la culture) et abritera ainsi tous les ustensiles et matériel traditionnels chaouis à l’occasion. La scène culturelle locale vivra six jours durant (du 11 au 16 janvier) au rythme des couleurs et traditions amazighes grâce au riche programme arrêté par les services de la wilaya et auquel prendront part de nombreuses associations, artistes et spécialistes du patrimoine chaoui et amazigh de la région.
La scène culturelle sera animée par des exhibitions folkloriques et de fantazia chaouis exécutées par des associations et troupes folkloriques locales.
Parallèlement, la ville de Aïn Fakroun (Ifker en tamazigh) localisée à 25 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya, une région très conservatrice réputée pour la commémoration du Nouvel an amazigh Yennayer bien avant sa consécration comme fête nationale par les pouvoirs publics. L’occasion sera propice à l’association Oussalit pour honorer des personnalités connues pour la défense farouche et l’intérêt qu’elles portent à l’identité et au patrimoine amazighe, en l’ocurrence Salah Kabri (ex-président de parti), Bougadi Kadour, Aïssa Brahimi , Jimy Amazigh et le chanteur Ferrah Smaïl, dans une ambiance mêlée à des exhibitions folkloriques exécutées par l’association Oussalit et des chanteurs locaux. Le public est invité à une exposition de manuels amazigh, d’arts plastiques et des conférences traitant des thèmes relatifs à Yennayers. Un récital poétique amazigh et une pièce théâtrale, présentée par la Coopérative culturelle de l’art et de la créativité de Batna, sont prévus l’après-midi au Théâtre régional de Aïn Beïda. Par ailleurs, la tente érigée face à la Maison de la culture du chef-lieu de wilaya abritera, du 11 au 14 janvier, des concours de jeux traditionnels (Ilgafen) spécifiques à la région de Aïn Fakroun. Comme à l’accoutumée, le site historique et archéologique Oussalit, à la sortie Ouest de Aïn Fakroun, abritera le vendredi 12 janvier 2018, dans la tente géante érigée à l’occasion la commémoration traditionnelle de la fete de Yenayer, avec l’ accueil des hôtes et responsables locaux autour d’un repas comportant un riche menu de mets traditionnels (couscous, rfiss, reghda, petit-lait, chakhchoukha...). A cela s’ajoute une exposition de mets traditionnels chaouis qui permettra aux curieux de connaître la gastronomie traditionnelle. Un riche après-midi musical amazigh, animé par le groupe « Ithrènes », Jimmy Amazigh, Smaïl Ferrah, Aïssa Brahimi Mihoub et Slimane Barbar, est prévu à la salle de cinéma de Aïn Fakroun. La journée sera clôturée par une pièce théâtrale amazighe de l’association « Itourne » de Tizi Ouzou au Théâtre régional de Aïn Beïda. Enfin, la bibliothèque principale de lecture publique du chef lieu de wilaya abritera, le 13 janvier, un récital poétique amazigh animé par les poètes de toutes les régions de la wilaya. La clôture des festivités d’Yenayer sera marquée par une journée d’étude sur le Nouvel an amazigh, suivie par une soirée musicale chaouie à la Maison de la culture du chef lieu de wilaya. Avec la diversité et la richesse du programme culturel, la wilaya d’Oum El Bouaghi entend donner un cachet spécial à la commémoration des festivités du Nouvel an amazigh, Yenayer 2968, coïncidant avec la date du 12 janvier 2018, juste après avoir été consacrée comme fête nationale. 

Laissez un commentaire