Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 14 février 2018 06:00

El Tarf : La confiscation de maison de l’environnement dénoncée

Écrit par Menrad Bahmed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

El Tarf, réputée de région touristique et agricole par excellence, ne jouit pas de sa Maison de l’environnement qui a été pourtant construite en 2012. Au mois de mai dernier, les autorités locales en manque d’idées ont attribué le siège de cette institution à la Commission de surveillance des élections.

« Après cinq années d’activités intenses, la Maison de l’environnement, qui rendait d’éminents services aux jeunes des écoles primaires, et des collèges surtout, en leur assurant une formation dans l’animation sous différentes formes, le jardinage, l’art de soigner les fleurs, des animations culturelle, etc. nous a été confisquée », lancent des encadreurs et des jeunes. A l’époque, elle assurait des sorties sur terrain, des promenades dans plusieurs sites hautement appréciés par les bambins des différents établissements. Ces derniers jouissaient de l’appui et de l’aide des animateurs, tous des universitaires et formés sur le tas sous la direction de leur jeune directrice, spécialisée dans le domaine. Les animateurs sans complexe aucun ont participé à de nombreuses campagnes de sensibilisation sur l’environnement tarfinois souillé par les différentes espèces d’ordures.
Ils ont aussi participé activement aux nombreuses journées de volontariat pour le nettoiement des déchêts laissés par les visiteurs du parc de Babtia et surtout le siège du poste frontalier d’Oum T’boul, dans la daïra d’El Kala. Les jeunes avec qui nous avons passé une journée sont actifs et ont une volonté farouche pour débarrasser la wilaya des déchets selon les vœux souvent exprimés par le premier responsable de la wilaya qui est à cheval sur la salubrité publique.
Ces animateurs recrutés dans les divers volets de l’insertion des jeunes espèrent que les autorités locales leur restituent leur bien et construisent un autre siège pour la commission de surveillance des élections dont la mission est périodique. Une jeunesse animée de volonté retrouvera-t-elle un jour son bien ? La propreté et l’environnement est l’affaire de tous les citoyens, c’est une mission certes délicate, mais c’est aussi une lourde responsabilisé que tout citoyen doit assumer.
Rendre à César ce qui appartient à César serait encore mieux pour relancer la mission d’animation, de formation et de culture. Dès son installation, le wali, après les différentes visites à travers quatre daïras, a fait de ce problème de salubrité publique son cheval de bataille. Le wali comme le citoyen aspirent à un environnement sain. Lors des conseils de wilaya, il a ordonné au directeur de l’environnement d’entreprendre de vastes campagnes de volontariat, des campagnes où sera impliqué le citoyen. La démarche de l’exécutif vise à améliorer le cadre de vie dégradé du citoyen par le manque de civisme.
L’organisation de journées de volontariat périodiques pour l’enlèvement des ordures est un bien pour tous et une prise de conscience sur les retombées immédiates de la saleté sur la santé publique. Enfin, les jeunes cadres animés d’une grande volonté et des citoyens responsables réclament leur Maison de l’environnement qu’ils ont vu naître du néant. 

Laissez un commentaire