Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 17 avril 2018 06:00

Bouira : La localité de Malla privée d’eau potable

Écrit par Meriem H.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La pénurie d’eau potable continue de sévir dans certaines localités de la wilaya de Bouira. En dépit de la mobilisation importante des ressources hydriques, notamment les eaux des barrages (plus de 9 000 mètres cubes, ndlr), l’eau coule timidement dans les robinets dans plusieurs régions.

Et le paradoxe est au niveau de la commune de Malla, dans la région de Lakhdaria, où un important barrage est implanté, à savoir Koudiat Acerdoune, le deuxième plus grand ouvrage du pays avec une capacité d’emmagasinement de 680 millions de mètres cubes. Révélé par des membres de la commission de l’Assemblée populaire de la wilaya de Bouira, plus de 4 000 âmes sont privées d’eau potable dans cette commune qui, faut-il le préciser, a longuement souffert des affres de terrorisme. L’absence de commodités vitales, à l’instar de l’alimentation en eau, a dissuadé de nombreuses familles à regagner leurs terres. Le chiffre est alarmant. Pourtant, le barrage alimente cinq wilayas du pays et une grande partie de la région ouest de la wilaya de Bouria et de l’Algérois, sans que les habitants de la commune bénéficient de ces eaux, ont regretté des élus et des citoyens de la localité. Ce sont surtout les villageois des localités d’Ouled Ben Sellam, Tagzirt, Ouled Salem, Boukzim, Kaâlla Boukh, Laghoual, Ouled Abad, Moumlil, Mkhicha, Sidi Abdelkader, Ouled Arab, Bricha, Azem, El Kharba, Ouled Boudour, Ouled El Hadj ainsi que d’autres bourgs qui endurent la pénurie d’eau potable. Les ménages se trouvent obligés de recourir aux eaux des puits où l’achat des citernes moyennant 2 000 DA la citerne, ont fait savoir des élus à l’APW. Dans le rapport accablant rédigé par la commission de l’APW, il a été clairement précisé que la commune de Malla comptant une population avoisinant les 7 000 âmes, près de 4 000 s’alimentent en eau potable au moyen de bidons de cinq litres par jour. Ce problème a été soulevé à maintes reprises par les autorités locales, mais aucune suite ne leur a été donnée, a-t-on regretté. Certains ont déploré le fait que l’eau arrive timidement dans les robinets en raison de la vétusté des conduites. Le réseau est dans un état lamentable. Les élus ont appelé les autorités à prendre en charge cet épineux problème. Ils ont proposé la réalisation d’un réservoir dans la commune voisine de Zbarbar, et ce, pour pouvoir alimenter en quantité suffisante en eau potable, des populations privées de cette denrée.

Laissez un commentaire