Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 10 janvier 2017 21:46

Ce vendredi au Bastion 23 : Restitution du projet «Une danse pour demain»

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La compagnie Nacera Belaza  organise, en collaboration avec l’espace Darja de Casablanca (Maroc), l’ambassade de France en Algérie, l’Institut français de Paris et le Bastion 23

, la restitution finale du projet de transmission et de création jeunes danseurs algériens et marocains, intitulé «Une danse pour demain», et ce, le vendredi 13 janvier à 16h au Centre des arts et de la culture du palais des Raïs –Bastion 23 (Boulevard Amara-Mohamed Rachid, Casbah, 

Alger). Ce projet, cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme régional Med Culture s’inscrit à son tour dans le cadre du projet de la coopérative artistique et culturelle Nacera Belaza de coopération entre l’Algérie et le Maroc. Né de la volonté de deux femmes, Nacera Belaza et Meryem Jazouli, chorégraphes, pédagogues qui «œuvrent pour le développement de la danse contemporaine dans leurs pays respectifs (l’Algérie et le Maroc)», ce projet est en fait le fruit d’un «long travail de terrain» qui a permis aux chorégraphes-pédagogues d’identifier six danseurs, algériens et marocains, «qu’elles souhaitent accompagner dans leur démarche artistique afin de les conduire à développer leurs propres outils de réflexion et création». «A la rencontre de deux univers chorégraphiques, ils développeront la leur en faisant l’expérience d’un processus de création depuis la phase de recherche jusqu’à l’étape de présentation et de diffusion. Leur parcours s’enrichit de notions essentielles : souvent issues du hip hop, ils découvrent une approche sensible et poétique dans un rapport à la spiritualité avec Nacera Belaza et un travail autour de l’intime avec Meryem Jazouli», est-il précisé sur le site de l’espace Darja. Il y a lieu de souligner enfin que ce projet de transmission-création, commencé en avril 2016, a eu pour objectif de «professionnaliser de jeunes danseurs / chorégraphes et leur donner la possibilité de structurer leur activité afin qu’ils deviennent eux-mêmes porteurs de projets chorégraphiques dans leur propre pays». Le dernier volet de ce projet aura lieu donc à Alger, pour une première présentation publique ce vendredi.
R. C.

Dernière modification le mardi, 10 janvier 2017 22:19

Laissez un commentaire