Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

lundi, 16 avril 2018 06:00

Disparition / Suite à une longue maladie : Djedid Mohamed, alias Houari Boudaw, tire sa révérence

Écrit par Jalil M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Après une lutte contre la maladie qui a duré plusieurs mois, la triste nouvelle est tombée tel un couperet. Oran vient de perdre l’un de ses brillants artistes. Mohamed Djedid, alias «Houari Boudaw», a tiré hier sa révérence à l’EHU des suites d’une longue maladie.
La nouvelle est vite devenue virale sur les réseaux sociaux, les internautes, tous ceux qui ont tant ri et qui se sont régalés avec les «vannes» de Houari, tout d’abord à travers le Trio El Amdjad et ensuite, par les téléfilms et  séries humoristiques qui passent en boucle sur les chaînes nationales, lui ont rendu hommage. Oran a donc perdu l’un de ses artistes, qui a laissé derrière lui une riche carrière. Houari, dont l’aura a dépassé les frontières depuis les années 1990, lorsqu’il venait avec sa troupe donner de la joie aux Algériens en pleine décennie noire. On se rappelle ses débuts au sein de la «Thoulathi Amjad». Mohammed Djedid avait choisi un prénom très populaire, un prénom qui représente l’Oranais, «Houari». D’ailleurs, il est un marqueur identitaire et un signe d’attachement à l’histoire et à la mémoire de la ville d’Oran, Wahran El Bahia, pour les uns et capitale culturelle de la chanson oranaise et du raï pour les autres. Mohammed Djedid, dont le nom s’attache à l’association artistique, le trio Amjad, un groupe qui a été à l’origine d’un genre artistique et humoristique particulier. D’ailleurs, il a joint l’utile à l’agréable avec l’association de l’humour, de la satire et du rire. Ces trois genres artistiques étaient toujours en compétition chez Mohammed Djedid. Pour revenir au nom d’artiste, Houari renvoie à l’hagiographie Sidi El Houari, le saint patron de la ville d’Oran, dont la koubba se trouve dans le Vieil Oran, où l’histoire et la mémoire sont présentes. Nombreux sont les familles oranaises qui attribuent ce prénom à leur progéniture. C’est le cas de Mohammed Djedid qui, lui, l’a choisi comme nom d’artiste.
Selon des informations, Mohammed Djedid a fait ses études à Oran. Doué pour les arts, il avait préféré la scène culturelle et artistique plutôt que de poursuivre les études en post-graduation. La vie est un choix, Mohammed a préféré la scène et le public, qui lui est devenu fidèle. Bien que malade, il continue à faire valoir l’admiration de son public. Il a une histoire, il a un passé, plein d’ambitions artistiques. Mohammed Djedid est membre fondateur du «trio Amjad». Ce groupe artistique avait rassemblé trois artistes, doués pour l’art et l’humour. Leur œuvre est bien connue par le public. Son public s’étend à travers toutes les villes du territoire national. L’admiration de Mohammed Djedid dépasse les frontières pour atteindre les villes françaises, voire d’autres villes européennes. Pendant une période de cinq années (1993- 2000), Mohammed, Noureddine et Abdelkader ont travaillé ensemble, pour des œuvres artistiques, pleines de satire et d’humour.
Il y avait une contribution collective dans plusieurs axes de travail, à savoir l’écriture artistique des textes (sketches, le tournage des sketches et l’enregistrement vidéo des chansons humoristiques). Selon le bilan de travail, enregistré par le trio Amdjad, pendant cette période de près de 8 années successives, ils auraient fait preuve de forte concentration pour une meilleure production. Mohammed Djedid incontestablement, un artiste raffiné, un acteur admiré et un producteur soigné. Le bilan du trio Amdjad serait important, puisqu’il s’agit d’une forte production artistique qui revêt un caractère de forte productivité artistique. Le trio a à son actif, plus d’une vingtaine de sketches, des dizaines de spectacles et de rencontres humoristiques. Ils ont également excellé dans l’animation de spectacles et de manifestations artistiques, comme ils ont participé à plusieurs reprises à des festivals de l’humour et du rire.

Laissez un commentaire