Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 20 mars 2017 06:00

Youcef Baâloudj, fondateur et directeur de Podcast Arabia : «Nous souhaitons encourager la création de contenus qui portent des valeurs positives»

Écrit par  Sara Kharfi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Journaliste et auteur, Youcef Baaloudj est le fondateur et directeur de Podcast Arabia, un site algérien spécialisé dans le podcast, qui centralise, partage, crée et commercialise du contenu sur le Net. Dans cet entretien, il revient sur le lancement, samedi dernier, du concours la «Semaine YouTube de la femme arabe». Il évoque également la relance du site avec une nouveauté, ainsi que d’autres projets de Podcast Arabia.

Reporters : Vous avez lancé ce samedi la deuxième édition du concours «La semaine YouTube de la femme arabe», et contrairement à l’an dernier, il est accompagné d’une dotation financière de 1 000 dollars. Pouvez-vous nous parler des grandes lignes de ce concours ?
Youcef Baaloudj : Nous avons souhaité que cette édition soit organisée sous la forme d’un concours, d’une compétition, afin d’encourager davantage les participantes, pour qu’elles puissent donner le meilleur d’elles-mêmes et livrer un bon contenu. Nous étions sur le point de conclure un accord avec une société privée afin de sponsoriser l’événement, mais malheureusement, et après un accord de principe, ce partenaire s’est rétracté à la dernière minute. Mais comme nous avions promis, lors de la fête annuelle de Podcast Arabia en décembre dernier que l’événement aura lieu en mars et qu’il sera un concours, nous avons voulu tenir notre promesse, et ce, en prenant en charge nous-mêmes toutes les dépenses liées à l’organisation. Quant aux modalités du concours, les participantes devront choisir un des quatre thèmes proposés : la prévention sur le cancer du sein dans la catégorie Santé, l’importance de la lecture chez les femmes dans la catégorie Culture, la beauté intérieure dans la catégorie Mode & Beauté, et l’alphabétisation dans la catégorie Société. J’ajoute que c’est un concours ouvert à tous les pays arabes et qu’à son issue, on organisera un atelier de formation et une cérémonie de remise des prix.
Qu’est ce qui a motivé le choix des thèmes ?
Ce sont des sujets peu abordés par et au sein de la communauté YouTube, peut-être pour leur sensibilité, bien qu’ils soient très importants. En fait, nous souhaitons encourager la création de contenus qui portent des valeurs positives et qui s’intéressent à des sujets liés aux femmes. Nous souhaitons également que les participantes soient porteuses de messages positifs. Car notre objectif est que chacune d’entre elles mette sa notoriété et sa popularité, aussi modeste soit-elle, au service de la société.


Les lauréates de l’an dernier avaient bénéficié d’une formation, et cette année, vous comptez reconduire cette part importante de l’événement...
Nous allons relancer l’expérience de la formation parce qu’elle a été extrêmement positive. D’ailleurs, les participantes de l’an dernier à cette formation nous ont affirmé qu’elle leur a été bénéfique et qu’elles avaient appris beaucoup de choses. Cette fois-ci, l’atelier prendra une dimension plus grande et verra la participation d’encadreurs professionnels que nous avons choisis avec soin. De plus, on aspire à faire bénéficier le plus grand nombre de participantes à cette formation, parce que les aider à mieux comprendre l’image, le montage, la réalisation, la commercialisation est, pour nous, le meilleur qu’on puisse leur apporter afin qu’elles améliorent leurs contenus sur YouTube.


Fermé le mois de décembre 2016, le site Podcast Arabia a été remis en ligne samedi dernier. Quelles sont les améliorations que vous avez apportées ?
Nous avons effectivement rouvert le site samedi dernier avec le lancement de la «Semaine YouTube de la Femme arabe». Nous avons gardé toutes les composantes qui ont contribué à bâtir la bonne réputation du site auprès des internautes, mais nous avons introduit une nouveauté, originale et particulière.
En effet, le site donne à présent la possibilité aux YouTubers de poster leurs actualités et nouveautés. De ce fait, nous pouvons suivre les activités de chacun, et ainsi, nous pourrons les présenter aux internautes. Ce service est lancé et existait déjà sur notre site, mais je souligne tout de même que nous sommes en train de l’expérimenter pour confirmer son efficacité.


Lors du meet-up organisé en décembre dernier à la Bibliothèque nationale d’Algérie d’El Hamma, vous aviez annoncé la création du Prix Podcast Arabia et la relance du concours des YouTubers, où en êtes-vous de ces projets ?
Concernant le concours des YouTubers, nous avons organisé six sessions en 2016, et déjà, je peux dire qu’il jouit d’une grande popularité auprès des internautes, vu qu’on nous en parle très souvent. En tout cas, ce concours a participé à faire connaître un nombre non négligeable de YouTubers. Nous le relancerons le mois prochain, avec l’espoir tout de même de trouver des sponsors privés et étatiques, afin de pouvoir notamment augmenter la dotation financière, qui était de 100 dollars chaque mois. Il est vrai aussi que son organisation était très coûteuse. Concernant le Prix Podcast Arabia, que je considère comme important, nous cherchons encore des financements. Il faut avouer qu’il y a un manque d’implication de la part des entreprises économiques dans le soutien à ce genre d’initiatives, bien qu’elles aient prouvé leur efficacité et succès. Dans les semaines et les mois à venir, nous intensifierons nos recherches, et je profite de votre tribune pour lancer un appel pour un soutien à nos projets. 

Laissez un commentaire