Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 16 février 2017 06:00

Alors que le projet initial prévoyait la création d’aires de jeux, de terrains de sport, de jardins botaniques et de forêts : Des fermes pilotes à « Dounia Parc » !

Écrit par  MOHAMED ADEL HADJI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Passé sous le contrôle de l’Office des parcs et loisirs d’Alger (Opla) après la dissolution de l’Agence de promotion du parc des Grands-Vents par le gouvernement, le parc de loisirs Dounia, Grands-Vents, a été choisi pour abriter le projet de fermes pilotes adopté par la wilaya d’Alger à la fin 2016.


Le lancement du plan d’aménagement d’espaces de loisirs pour la plantation d’agrumes et d’oliviers a déjà commencé. Il faut dire que la wilaya d’Alger a dégagé plus d’un milliard de dinars pour l’aménagement du parc. La wilaya d’Alger a choisi la partie de « Dounia Parc », relevant de la commune de Dély Ibrahim, pour le lancement de ce projet « pionnier » visant à aménager cette superficie en un espace de loisirs et à y planter des agrumes et des oliviers, outre des plantes odoriférantes et médicinales, a indiqué le directeur des études du Bureau national d’études pour le développement rural (Bneder), Khaled Benmohamed. Le sol de « Dounia Parc » correspond parfaitement aux normes requises pour l’application du plan « Agriparc », alliant des espaces agricoles et de loisirs dans un style architectural particulier, a indiqué le même responsable, arguant qu’il s’agissait de l’espace « idéal ». Le projet d’exploitation de la superficie « Dounia Parc » (156 ha) s’inscrit dans le cadre d’une large approche adoptée par la wilaya d’Alger depuis 2014 sous l’appellation « Agriparc », un plan conciliant espaces verts et de loisirs séparant les agglomérations urbaines, a précisé la même source. 23 parcs ont été recensés à travers Reghaïa, Rouiba et Dély Brahim, outre les parcs de Kheraïssia (372 ha) et Chéraga (560 ha), inscrits en sus du « Parc Dounia » au titre de la première étape pilote. Le Bneder a effectué une étude de sol et, selon les premières données, ces superficies sont adaptées à la culture d’agrumes et d’oliviers et à la promotion de l’activité agricole artisanale qui implique la production de lait et dérivés et l’élevage de bétail, a précisé Benmohamed. Le bureau d’études agricoles va procéder à une étude sur les 23 fermes recensées à Alger en collaboration avec le Schéma national d’aménagement du territoire (SDAT), les communes, les circonscriptions administratives ainsi que les associations, les professionnels et les investisseurs. Il y a lieu de rappeler qu’à l’origine, le parc Dounia prévoyait de consacrer plus de 70% de la superficie globale au côté « parc » (aires de jeux, terrains de sport, jardins botaniques, forêts...) et 30% à la construction, notamment, un parking de 8 000 places, 500 chambres d’hôtel, un amphithéâtre de 5 000 places, 13 000 logements de standing, des commerces, une tour de 47 étages et... un hôpital. Cependant, avec l’affaire d’attributions illégales de concessions au niveau de ce parc, qui a défrayé la chronique, la Direction générale de l’Agence de promotion du parc des Grands-Vents a procédé à la résiliation pure et simple des contrats de plus de 90 opérateurs.
Il y a lieu de noter dans ce contexte que depuis le lancement du projet du parc des Grands-Vents, en 2007, le secteur de l’Aménagement du territoire a vu défiler à sa tête quatre ministres, Cherif Rahmani, considéré comme le père du projet, Amara Benyounès, Dalila Boudjemaâ et Amar Ghoul. 

Laissez un commentaire