Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 07 septembre 2017 06:00

Crédits Ansej et Cnac : Rééchelonnement des remboursements et suppression des agios

Écrit par MAHMOUD CHAAL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bonne nouvelle pour les jeunes créateurs d’entreprise dans le cadre du dispositif Ansej. Des milliers de jeunes se plaignent de ne pas pouvoir rembourser leurs crédits et les intérêts qui découlent du prêt bancaire.

Devant cette situation, une convention a été signée, hier, sur le retraitement des créances et agios réservés éligibles à l’efficacement. Sont concernés par cette mesure les promoteurs ayant bénéficié d’un crédit bancaire durant la période antérieure au mois de mars 2011. Cette convention vient à un moment où les promoteurs de l’Ansej ont demandé l’annulation pure et simple des crédits et l’arrêt des poursuites judiciaires lancées à leur encontre par les banques. Devant leur détresse, les pouvoirs publics ont pris donc une mesure intermédiaire. Révision du crédit et annulation des agios. Cette mesure a été entérinée avec la signature d’une convention entre les banques publiques, l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) et la Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac). Elle a été signée par le président de l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (Abef), Boualem Djebbar, et le Directeur général par intérim du Fonds de caution mutuelle de garantie risque/crédits jeunes promoteurs et, d’autre part, Mme Djaïder, directrice par intérim de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej), en présence des ministres des Finances, Abderrahmane Raouia, et celui du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, qui a été par ailleurs Directeur général de l’Ansej. Les banques concernées par cette convention sont la Badr, le CPA, la BNA, la BDL et la BEA. S’exprimant à l’issue de la cérémonie de signature de la convention, le ministre des Finances a fait savoir que « la convention signée consiste à effacer les agios des entreprises Cnac et Ansej qui étaient sous le régime d’avant 2011 », a déclaré le ministre des Finances, soulignant que depuis cette date le régime a été changé et que les jeunes promoteurs bénéficient d’avantages ». Cette convention, précise-t-il, permettra « d’effacer les agios qui sont les intérêts en retard et va permettre aussi un rééchelonnement de la dette bancaire». Pour sa part, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a indiqué que « la signature de cette convention entre dans le cadre de l’accompagnement de post-création ». Soulignant que cette mesure concerne les entreprises créées avant 2011 n’ayant pas les mêmes avantages que celles nées après 2011.
Lors de la signature, les responsables présents n’ont donné aucun chiffre relatif au nombre exact d’entreprises concernées par ce rééchelonnement ni le montant global des crédits soumis à cette mesure de révision du crédit.
« Pour le moment, on ne peut pas savoir le chiffre exact des entreprises concernées, puisqu’il s’agit d’un acte volontaire », a argumenté le ministre du Travail. Il faut signaler que l’application de la révision de la dette obéit à trois conditions. Ainsi, le jeune promoteur doit prouver que le matériel existe toujours, l’adhésion au Fonds de garantie mais ne doit pas être encore indemnisé par ce fonds et, enfin, il doit rembourser une partie de 5 à 10% à l’avance du montant de crédit. 

Laissez un commentaire