Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 10 septembre 2017 06:00

Algérie – Venezuela : Nicolas Maduro à Alger pour une escale technique

Écrit par Hichem Laloui
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro Moros, a effectué, hier, une escale technique à Alger. Il a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Houari Boumediene par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja. En compagnie de son ministre des Affaires étrangères, Jorge Arreaza et des membres du cabinet exécutif, les deux délégations ont examiné des questions au cours d’une séance de travail à huis clos.


C’était, au fait, une visite d’un chef d’Etat d’un pays qui a toujours été un allié de taille pour l’Algérie. Lors des négociations au sein de l’Opep, c’est le Venezuela et l’Algérie, deux pays amis et membres du comité de monitoring, mais aussi membres du Comité de surveillance des accords de l’Opep, qui ont formé le duo pour imposer la réduction de la production pétrolière, afin de stabiliser les marchés avec une offre qui varie entre 32,5 et 33 millions de barils par jour. Les membres de l’Opep et du non-Opep ont, devant l’engagement de l’Algérie et du Venezuela, entériné la vision. Durant cette même période, les deux ministres chargés du secteur de l’Energie des deux pays ont échangé des visites et eu plusieurs rencontres pour faire aboutir leur propositions. Pour rappel, les pays membres de l’Opep et ceux non-adhérents à cette organisation ont convenu, à la fin de l’année écoulée, d’un accord pour qu’ils agissent ensemble à travers des visions partagées pour peser sur les marchés pétroliers qui ont connu une déstabilisation telle que le prix de l’or noir dégringolait jusqu’à perdre toute sa valeur. Dans leur vision, l’Algérie et le Venezuela exprimaient leur envie de renforcer l’organisation à travers des actions concertées et qui répondent aux intérêts des pays producteurs et peser sur un marché déréglé du fait de pressions politiques et diplomatiques sur certains pays producteurs notamment ceux du Golfe. Au-delà de l’aspect économique, la démarche se voulait aussi une manière d’agir pour la stabilisation des géopolitiques et les relations internationales et donner aux pays producteurs et exportateurs du pétrole
« une force » de frappe pour peser sur la scène politique mondiale. Dans cette vision, les deux pays ont prôné un rapprochement entre les pays producteurs du pétrole, membres de l’Opep, et ceux agissant en dehors des instances de cette organisation. C’était à partir de ces concertations que la réunion de Vienne s’est concrétisée et s’est tenue pour entériner l’accord d’Alger et ce, malgré la réticence de certains pays producteurs. Sur un autre plan, l’Algérie et le Venezuela sont deux membres du Comité de décolonisation de l’ONU, où ils défendent le droit des peuples à leur autodétermination. C’est ainsi que les deux pays accordent leur violon dans la défense, notamment, du Sahara occidental au sein des instances onusiennes. Les relations étroites entre les deux pays datent de plusieurs décennies. Depuis les non-alignés jusqu’à Hugo Chavez, et ensuite Maduro, l’Algérie et le Venezuela ont su garder la relation d’entraide et de fraternité depuis leurs luttes respectives pour leur indépendance. 

Laissez un commentaire