Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 octobre 2017 08:51

Ils blanchissaient l’argent de la drogue entre Marseille et l’Algérie : Un réseau de trafiquants démantelé

Écrit par Hichem L.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La brigade des stupéfiants de Marseille a réussi, à la fin du mois écoulé, à démanteler un gang spécialisé dans le blanchiment de l’argent de la drogue. Cette organisation criminelle opérait entre l’Algérie et Marseille, où elle échangeait les euros glanés dans la vente des stupéfiants contre la monnaie nationale.

L’information, relayée par le quotidien français « Le Monde », précise que la filière transnationale spécialisée dans le blanchiment de l’argent du cannabis a été mise sur écoute pendant plusieurs semaines. Cela a permis, ajoute le journal, d’identifier les principaux animateurs du gang. Il s’agit de deux Algériens, Mohamed B., hôtelier, et Farid B., qui faisait office de trésoriers du gang. Les enquêteurs ont réussi à récupérer, en tout, 1,1 million d’euros. 609 370 euros ont été récupérés lors d’une première opération menée au domicile de Mohammed B. qui était chargé par «un donneur d’ordres algérien de remettre de fortes sommes en euros à des Algériens qu’on lui adressait. Ces clients étant demandeurs d’une grande quantité de monnaie européenne», a écrit « Le Monde » reprenant les détails de l’enquête. Ajoutant que les dinars échangés atterrissaient chez un complice à Alger qui les récupérait. Cet argent, souligne l’enquête, est reversé dans des opérations d’achats de biens immobiliers en Algérie, notamment dans la capitale et dans la cité phocéenne.
«L’argent ne circule pas, les deux parties discutent seulement du taux de change et, aux yeux des autorités algériennes, les dinars restent en Algérie (…) Ce système permet d’éviter des transferts d’argent risqués», a expliqué un enquêteur au «Monde». L’autre suspect, Farid B., était chargé de collecter et de convoyer les fonds vers les destinations choisies avec ses complices.
Les transactions s’opéraient dans des parkings, notamment dans les Bouches-du- Rhône, où 378 945 euros ont transité. «Le même individu a même récupéré entre Marseille et Aix-en-Provence un sac contenant 128 800 euros remis par un jeune de 27 ans, qui a reconnu assumer un rôle de nourrice d’argent», a écrit le journal français. Lors de la garde à vue, l’un des deux accusés a révélé qu’il a même envoyé l’argent en Espagne et au Maroc. A l’issue de l’enquête, 1,4 million d’euros ont été récupérés.

Laissez un commentaire