Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 15 novembre 2017 06:00

Les derniers passagers sont arrivés hier à Alger : Les produits pyrotechniques ont failli couler le « Tariq Ibn Ziyad »

Écrit par Fayçal Djoudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon les premiers éléments de l’enquête, un véhicule bourré de pétards serait à l’origine du violent incendie qui s’est produit sur le paquebot «Tariq Ibn Ziyad». D’autre part, le deuxième contingent de passagers restants est arrivé, hier, à Alger, à bord du ferry « El Djazaïr II ».

 

Petite rétrospective. Un incendie s’est déclaré dans la nuit du samedi à dimanche, à bord du car-ferry « Tariq Ibn Ziyad », de la flotte maritime nationale, qui venait de quitter le port de Marseille vers Alger. Le bateau, transportait au total 472 personnes ainsi qu’une centaine de véhicules. Fort heureusement, le feu n’a pas fait de victimes parmi les voyageurs. En revanche, d’importants dégâts matériels, soit plus de 30 véhicules, ont été calcinés dans le garage du paquebot emblématique. L’incendie a été maîtrisé vers 2 heures du matin grâce à l’intervention rapide et efficace de l’équipage, entraîné pour de telles situations d’urgence. Selon une source proche de l’enquête, qui est en cours, il ressort que le feu s’est produit sur un véhicule « bourré » de pétards et de fumigènes. « Déjà, une importante saisie de fumigènes avait été opérée par les services douaniers français », a-t-il ajouté. Au total, on parle de « 9 600 bâtons » qui ont été confisqués. Sur le comment, notre interlocuteur, reviendra sur les faits en détail. Il dira qu’avant le départ du navire (Marseille-Alger) aucune anomalie n’avait été enregistrée par l’équipage du bateau.
Tout s’est déroulé normalement jusqu’au déclenchement du feu au niveau du garage de transport de véhicules, au moment où le paquebot se trouvait au Nord des îles Baléares», a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que «l’incendie s’est déclaré dans un premier temps depuis un véhicule avant de se propager à d’autres ». Dans un premier temps, le Navire «Tassili», à destination d’Oran en provenance de Marseille, a été dérouté sur le port d’El Cudia, à Palma de Majorque, afin de rapatrier la moitié des passagers qui se trouvaient à bord du «Tariq Ibn Ziyad», pour les transporter jusqu’au port d’Oran, avant d’être ramenés à Alger. Les autres passagers ainsi que 17 véhicules sont rentrés, hier après-midi, à bord du bateau «El Djazaïr II». Le départ en question a pris du retard en raison des mauvaises conditions météo. Par ailleurs, selon le directeur régional Ouest de l’ENTMV « le navire retournera vers Oran pour reprendre son programme de navettes après le rapatriement des voyageurs d’Alger. 

Laissez un commentaire