Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 04 janvier 2018 06:00

Circulation routière : Les premiers permis biométriques à partir de fin janvier

Écrit par Salim Bennour
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les premiers permis de conduire biométriques vont être mis en circulation à partir de la fin du mois de janvier, alors que le début de la généralisation du permis à points devrait coïncider avec le mois de juillet prochain.


C’est ce qu’a indiqué à la Chaîne III, dans l’émission « L’invité de la Rédaction », le directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR). Ahmed Naït El-Hocine a déclaré que l’opération de lancement du permis biométrique a connu « un petit contretemps », mais sa distribution « devrait avoir lieu dès la fin janvier en cours, alors que l’entrée en vigueur du système du permis à points interviendra à partir de juillet prochain ». Soulignant que le prototype du permis de conduire biométrique « est fin prêt » et que l’opération est en phase d’essais techniques, M. Naït El-Hocine a considéré qu’au vu de « l’ampleur de ce projet et sa complexité technique », le « petit retard » dans sa mise en œuvre est « insignifiant ». Selon lui, les raisons du retard dans l’édition du permis de conduire biométrique sont essentiellement liées à l’importation des matières premières pour sa fabrication, à l’installation de la chaîne de production au niveau de l’Imprimerie officielle ainsi qu’au développement des logiciels pour les puces installées sur ces supports électroniques. « Il fallait s’assurer plutôt du bon fonctionnement de ces permis avant de les distribuer », a-t-il fait valoir. La confection du permis de conduire biométrique a commencé en avril 2017 alors que la mise en œuvre de la nouvelle loi, relative au permis de conduire à points, devait entrer en vigueur fin 2017. Sa mise en œuvre aura des « incidences positives » sur la circulation et la sécurité routières, selon M. Naït El-Hocine, tels la réduction du nombre d’accidents et, donc, de décès, ainsi que la baisse des pertes dues à l’insécurité routière, estimées à 100 milliards de dinars annuellement. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi relative au permis de conduire, la mise en place du permis à points et l’installation prochaine de la Délégation nationale à la sécurité routière, « l’année 2018 sera celle de la sécurité routière », a-t-il affirmé. Au cours des 11 premiers mois de 2017, 23 532 accidents se sont produits et ont fait 3 372 morts, contre 32 921 accidents et 4 267 morts à la même période de 2015, soit une baisse de près de 30% en deux ans. La nouvelle loi sur le permis de conduire, et dont le décret de création sera publié « très prochainement », a indiqué M. Naït El Hocine, sera chargée essentiellement de la gestion du fichier national du permis de conduire, de la formation, de la surveillance et du contrôle de tous les projets qui seront lancés dans le domaine de la sécurité routière. 

Laissez un commentaire