Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 04 janvier 2018 06:00

Idir de retour sur la scène algérienne : Deux concerts en hommage à Mouloud Mammeri

Écrit par Fadila Djouder
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A la veille de son concert d’aujourd’hui et demain à la coupole « Mohamed Boudiaf » du 5 juillet, le chanteur et compositeur Idir a tenu hier une conférence de presse sponsorisée par Ooredoo, durant laquelle il est revenu sur plusieurs sujets de son actualité artistique ainsi que sur quelques évènements phares dans le pays.

Après 39 ans d’absence de la scène algérienne, l’artiste a déclaré qu’il revient dans son spectacle de 2h30 «avec quelques chansons classiques, une amélioration musicale de certain titres et des morceaux de l’album « les chasseurs de lumière », « Avava Inova », « Sendou », « Zwit rwit », « Azwaw ». « Je finirai avec Slaavits ayavehri», le reste sera fait en fonction de la musicalité » et de l’ambiance, a-t-il ajouté.
Durant le spectacle, il y aura avec lui «des violonistes et une section de cuivre, une rythmique traditionnelle, le banjo, le mandole pour chaque morceau », a-t-il poursuivi. « Nous avons avec nous un super musicien, Mehdi Ziouche avec qui je travaille en France, qui prend à bras-le-corps une trentaine de personnes, qui a écrit toutes les partitions », s’est-il de nouveau exprimé au sujet de son spectacle d’aujourd’hui et de demain. A sa façon, il a déclaré vouloir rendre hommage au grand écrivain algérien et un de nos plus brillants intellectuels, notamment spécialisé dans le champ de l’amazighité, Mouloud Mammeri. « Nous allons rendre un hommage particulier à Da Lmulud, des jeunes filles de mon village seront là pour la chorale et pour interpréter des chansons du pays ainsi que du répertoire international dont celui de Michael Jackson. Ces titres seront interprétés par la jeunesse et l’avenir, un grand écran sera installé derrière la scène avec, dessus, le portrait géant e Da Lmulud », a encore précisé l’artiste.
Au concert, une autre figure de la chanson kabyle, Lounis Aït Menguellet, est attendue. Il devrait rejoindre Idir pour un duo. « Avec mon compagnon de route un duo est possible, s’il vient demain ça sera un plaisir », a indiqué Idir en prévenant que « Lounis » est actuellement souffrant. « On cherchera un titre à chanter ensemble, mais il faut qu’il se rétablisse d’abord », a-t-il confié.
Les retrouvailles avec le pays , thème de son concert, seront cette fois ci « professionnelles car je viens en Algérie assez souvent pour divers raisons personnelles ». « Je n’ai pas voulu venir avant car je me sentais victime d’une idéologie un peu stupide, nous étions les dindons de la farce. Avant monsieur Bencheikh, je ne venais pas du tout à l’Onda car je n’y connaissais personne et personne ne m’a jamais mis au courant des droits auxquels je pouvais prétendre ». « Politiquement il s’est passé des choses qui m’ont blessé (…) mais depuis quelques années on a commencé à instituer d’une manière viable notre culture et notre identité » (…) J’y ai vu la possibilité (…) de construire quelques chose de solide, c’est le but de ma venue en Algérie » pour un spectacle a confié l’artiste.
Yennayer, a-t-il indiqué par ailleurs, « on l’a toujours fêté dans nos cœurs. « Sa reconnaissance, je pense que c’est une bonne avancée». Selon le chanteur, l’Algérie sans tamazight n’est pas « l’ Algérie et sans l’arabe aussi ». « Il faut le faire comprendre, ma culture j’y tiens et la défend de la meilleure manière qui soit »
Idir a fait remarquer que sa fille Thanina sera présente au concert. « Elle participera au spectacle, Louis Chedid, Gérard Lenorman et Maxime le Forestier ont émis eux aussi le souhait de venir mais cela a été annulé à la dernière minute « Patrick Bruel ne peut pas venir, mais si cela ne tenait qu’a moi, je l’aurai ramené.
C’est son pays natal, il est né à Tlemcen, mais comme on a dit des choses sur lui, comme quoi il finançait l’effort de guerre israélien, c’est devenu problématique... »
Les concerts d’aujourd’hui et demain s’annoncent « sold out ». « Nous avons vendu presque 8600 billets, il restait 15 places disponibles mais à l’heure où je vous parle je suis sur qu’elles ont été vendues » , a affirmé le responsable de l’ONDA, M. Bencheikh.

Laissez un commentaire