Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 11 mars 2017 06:30

Eric Overvest, coordinateur résident du Système des Nations unies en Algérie : « Valoriser les associations qui ont de bonnes idées et peu de moyens » Spécial

Écrit par  Fella Midjek
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Reporters : Quels sont les critères de sélection de projets dans le cadre du programme de micro-financements pour l’environnement du PNUD ?

Eric Overvest : Les critères portent essentiellement sur des projets qui ont une bonne pratique, une bonne expérience, innovateurs et qui peuvent être dupliqués. Il s’agit aussi de projets à forte implication surtout des jeunes et des femmes. L’autre critère est que le projet s’inscrit dans la stratégie nationale en matière de protection de l’environnement.

Quel est le rôle des représentants de la société civile dans le comité de pilotage ?

Les représentants d’ONG qui ne bénéficient pas de la subvention du programme de micro-financements aident à la sélection des meilleurs projets. D’ailleurs, au sein du programme un projet de renforcement des capacités des associations est prévu. Il consiste à les aider à améliorer leurs projets, à avoir de meilleurs indicateurs et à mieux mesurer l’impact et les résultats de ces projets. Il y a aussi le renforcement des capacités des personnels des associations.

Quel est l’objectif à travers ce programme ?

L’objectif est de valoriser les bonnes initiatives qui se font à travers les associations. Il s’agit de celles qui ont de très bonnes idées et n’ont pas les moyens financiers pour les mettre en œuvre. Le cas de l’Association algérienne pour la jeunesse et le développement (AAJD), dans la commune de Messerghine, près d’Oran, avait une idée de pépinière pour la production de la clémentine. Elle a bénéficié de financements pour la mise en place de cette pépinière. Cela a réussi à petite échelle et maintenant elle souhaite dupliquer à plus grande échelle ce projet.

Pour le deuxième appel à projet, quand passera la soumission ?

La soumission est prévue le 30 mars courant. Les associations ont le temps de préparer une fiche technique du projet et déposer leur demande. Il faudra préciser le budget nécessaire, les objectifs, les réactivités précises du projet et les actions effectives.

A quelle hauteur seront  financés les projets pour ce deuxième appel ?
Il y a deux catégories d’associations financées par le Fonds mondial pour l’environnement (FEM). Les plus petites, qui n’ont pas les capacités de financement, on leur octroie entre 5 000 et 10 000 dollars. Les associations plus grandes bénéficieront entre 30 000 et 50 000 dollars. Nous tenons compte aussi de certains projets pilotes, qui n’ont pas de dimension nationale, mais qui ont un impact local et qui peuvent présenter des résultats pour une meilleure prise de conscience sur la protection de l’environnement.

Vous avez présenté les projets réussis, qu’en est-il de ceux qui n’ont pas donné de résultats positifs ?

Effectivement, il y a des projets qui n’ont pas donné de résultats positifs. Pour ceux-là, il y a un suivi rigoureux et rigide avec des visites sur le terrain par l’UNOPS qui est l’agence chargée de l’exécution du programme des Nations unies. Lorsque des projets ne donnent pas de résultats positifs selon la chronologie de l’activité, nous arrêtons le financement. <

Dernière modification le vendredi, 10 mars 2017 23:57

Laissez un commentaire