Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 11 mars 2017 06:00

Programme de micro-financements par le Fonds mondial pour l’environnement : Le 2e appel à projets lancé pour 400 000 dollars

Écrit par  Fella Midjek
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le montant réservé aux projets sélectionnés lors du deuxième appel lancé par le Programme des Nations unies pour les micro-financements par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) est de 400 000 dollars, soit 50 000 dollars maximum par projet « innovant » et « à potentiels de durabilité », a indiqué jeudi dernier à Alger le coordinateur résident du Système de l’ONU et représentant du Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud) en Algérie.


Lancé le 5 mars dernier, sur le site web du Pnud, cet appel s’inscrit dans le cadre de la 6e phase du programme pour la période 2016-2018. Le premier programme de la SGP au profit de l’Algérie a été lancé en septembre 2011 pour 600 000 dollars qui ont permis le financement de 19 projets dont un destiné au renforcement des capacités des associations. Les montants des projets ont varié entre 30 000 et 40 000 dollars chacun. Des expériences « réussies » ont été présentées : une pépinière pour la préservation de la biodiversité de la région de Messerghine près d’Oran, le projet de plantation de palmiers dans les zones inondées et dégradées, l’installation d’une pépinière dans la palmeraie de Ghardaïa de l’Association de protection de l’environnement et du patrimoine de Ghardaïa (APEPPG) et enfin le projet de l’Association de l’environnement et du milieu vert (ADEMV) qui consiste en la contribution à l’amélioration de la qualité des eaux de l’oued de Tamezguida (Médéa).
Ce programme s’adresse exclusivement aux ONG dans le domaine de l’environnement. Il est piloté par un comité composé des secteurs concernés par la protection de l’environnement dont celui des Ressources en eau et l’Environnement, celui de l’Agriculture et de la Pêche, celui de l’Energie, celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’Education nationale et des représentants d’associations non bénéficiaires de la subvention du programme. Le partenaire-clé est le ministère des Affaires étrangères. Ce programme subventionne des projets depuis 2012 en Algérie en tenant compte des stratégies nationales en matière de protection de l’environnement. En effet, l’Algérie a signé trois conventions des Nations unies portant sur la protection de la biodiversité, pour la préservation des terres, la lutte contre la désertification et les changements climatiques. Pour rappel, en 1992, l’Algérie a signé la convention de Rio et a mis un mécanisme interministériel pour la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques en septembre 2015. 

Laissez un commentaire