Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

ESPACE PUB

300X 250 site reporter

lundi, 01 août 2016 20:51

Partis/Syndicats étudiants : Une aile de l’UGEL attaque le MSP et l’accuse de vouloir l’utiliser à des fins politiques

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La relation entre le MSP et le syndicat estudiantin UGEL n'en finit pas de s'envenimer. L’Union générale des étudiants libres, qui connaît depuis plusieurs années des dissensions générées par les dissidences au sein du parti islamiste et qui ont donné naissance à des formations comme Taj et le Front du changement, renoue avec les guéguerres internes. Il dénonce des manœuvres du MSP pour garder le contrôle sur ses structures internes, une réaction qui intervient quelques mois seulement avant les grands rendez-vous électoraux de 2017, synonymes de grande mobilisation chez les étudiants affiliés aux partis. En effet, dans un communiqué signé par Salahedinne Douadji, le secrétaire géné- ral par intérim de l’UGEL dénonce les manœuvres d’un membre du conseil consultatif du MSP. Lui qui se félicite de l’accord obtenu du ministère de l’Enseignement supérieur pour la tenue de l’université d’été de l’organisation à Boumerdès, à partir du 13 août prochain, a accusé le MSP de vouloir accentuer les polarisations internes dans l’organisation en utilisant la vacance du poste de secrétaire général à des fins politiques. Cette situation de polarisation interne de l’UGEL est le résultat direct des défections des poids lourds du MSP qui ont créé chacun leur parti. A ce titre, le TAJ d’Amar Ghoul veut récupérer cette organisation estudiantine, le Front du changement de l’ancien ministre du MSP Abdelmadjid Menasra a, lui, son groupe à l’intérieur même du groupe estudiantin, ainsi que la direction actuelle du MSP. Cette dernière est même accusée de prendre en otage l’UGEL après avoir désigné le membre du conseil consultatif de son parti, Samir Ansal, comme son secrétaire général. L’accord du ministère de l’Enseignement supérieur donné à l’aile de Salahedinne Douadji de l’UGEL pose plusieurs questions surtout quand on sait que le ministre lui-mê- me avait adressé une invitation à M. Ansal, en tant que secrétaire général de l’UGEL, pour prendre part à une réunion avec les organisations estudiantines en avril dernier. Or, le communiqué de l’aile Salahedinne Douadji a également affirmé que « M. Ansal n’a pas la qualité de secrétaire général et une plainte a été déposée au niveau de la justice pour trancher la question». Les détracteurs de M. Ansal l’accusent de «faux et usage de faux» ainsi que d’«usurpation de la fonction de secrétaire gé- néral de l’UGEL». A ce propos, M. Douadji a précisé que c’est son aile qui détient l’agré- ment du ministère de l’Intérieur en tant qu’association. Toujours concernant la relation MSP/UGEL, le parti est en train de préparer sa propre université d’été à partir du 3 août et qui réunira les cadres du parti avant de tenir par la suite l’université d’été des femmes et des jeunes. D’ailleurs, la dénonciation de l’équipe de M. Douadji coïncide avec l’annonce de la tenue de l’université d’été du MSP. Indépendamment des tiraillements que connaît l’UGEL, le véritable enjeu reste le MSP. M. Ansal est membre du conseil consultatif du parti et il n’est pas exclu qu’il sera l’un des candidats potentiels à la prochaine élection législative, dont l’UGEL jouera un rôle pivot dans le milieu estudiantin. Il va sans dire que pour le MSP, l’élection législative de 2017 n’a rien à voir avec le schéma de 2012 surtout avec la défection d’Amar Ghoul et la création de son parti TAJ. Face à l’éclatement de l’Alliance Algérie Verte (AAV), qui a regroupé, en 2012, Ennahda, El Islah et le MSP, ce dernier devra faire sans coalition. La nouvelle loi électorale et la confusion qui rè- gne dans l’AAV quant au calcul des 4%, une condition obligatoire pour déposer des listes électorales sans passer par la collecte des signatures, compliquent encore plus la mission de Abderrazak Makri. La mobilisation de ses troupes, y compris son organisation estudiantine, est d’une importance capitale pour réussir à établir des listes dans les 48 wilayas, comme il l’espère.

Dernière modification le mardi, 02 août 2016 15:07

Laissez un commentaire

Culture

Festival de Cannes : Un palmarès au goût de saké

C’est un palmarès mesuré, mais qui manqu

Culture -
21-05-2018
Yanis Koussim cinéaste

«Je n’arrive pas à identifier les source

Culture -
21-05-2018
71e Festival de Cannes : Sofia sur sa Amariya...

La compétition «Un Certain Regard» a ren

Culture -
20-05-2018