Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

lundi, 17 juillet 2017 06:00

Education nationale / Session spéciale du baccalauréat : Lorsque les absents récidivent !

Écrit par Meriem Kaci
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sur les 104 036 inscrits à la session spéciale du baccalauréat à travers le territoire national,  10 082 sont scolarisés et  93 954 sont des candidats libres. 

Or, c’est cette dernière catégorie qui a lourdement influé sur le taux d’absentéisme enregistré à l’occasion, a fait savoir le Directeur de l’enseignement secondaire général et technologique au ministère de l’Education nationale, Abed Attoui, précisant que 78 672 candidats étaient absents au premier jour de cet examen, soit 75,66 % des inscrits. M. Attoui a, également, avoué que ce taux d’absentéisme était «prévisible », partant certainement du principe que les candidats libres s’étaient déjà distingués par le même comportement collectif durant la session de juin. Ces derniers ont pu être repêchés grâce à une session spéciale dédiée préalablement aux retardataires, avant d’être élargie aux absents. Ce qui avait d’ailleurs fait rapidement monter la liste des candidats au bac bis de quelque 10 000 à plus de 100 000. Autrement dit, les près de 90 000 absents au bac 2017 étaient des candidats libres qui, en dépit de la mesure de « grâce » accordée par le président de la République, ont préféré s’inscrire sur la liste des récidivistes, confortant par leur absence, plus que massive, tous ceux qui sont montés au créneau pour dénoncer la tenue de cette session spéciale et prévenant sur le « fiasco » qu’elle allait engendrer.
De leur côté, les retardataires, estimés à quelque 10 000 candidats, issus principalement de la catégorie des scolarisés, semblent avoir retenu la leçon de juin dernier, ne ratant pas l’occasion de revenir sur les lieux de l’examen où ils s’étaient déjà trouvés lors de la session précédente, malheureusement, avec de légers retards, synonymes d’exclusion.
Ces derniers n’ont pas raté la seconde chance qui leur a été offerte par cette session spéciale d’une épreuve qu’ils avaient préparée durant toute une année scolaire. Plusieurs dizaines de milliers d’absents n’ont peut-être pas, eux non plus, raté cette seconde chance, mais pour confirmer leur statut de candidats à l’absentéisme. « Ces derniers doivent avoir leurs raisons », a déclaré le Directeur de l’enseignement secondaire général et technologique au ministère de l’Education nationale. Précisant que chaque candidat qui s’était inscrit sur le site de l’Office national des examens et concours (Onec) et payé les frais d’inscription était en droit de se présenter à cet examen. Les candidats absents à cette session spéciale seront exclus quel que soit le motif de leur absence, a-t-il ajouté.
La catégorie des candidats libres comprend des fonctionnaires, des étudiants universitaires ainsi que des élèves recalés. Leur absence à cette session peut être due à « des engagements ou à un manque de préparation ».
Concernant les copies des candidats ayant passé les épreuves du baccalauréat du 11 au 15 juin dernier, M. Attoui fait savoir que les corrections étaient « terminées et les notes des candidats sont au niveau des centres de correction ». S’agissant de la correction des copies des candidats de la session spéciale du baccalauréat, il a indiqué qu’elle serait entamée dès que les épreuves seront terminées.

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017