Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 09 septembre 2017 06:00

Meeting du MSP à Constantine : Menasra en précampagne pour les locales

Écrit par Hamid Bellagha
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour sa première sortie dédiée au prochain rendez-vous électoral, Abdelmadjid Menasra a choisi Constantine pour un regroupement régional de neuf wilayas du nord-est algérien.

Dans une salle comble de la Maison de la culture El Khalifa, le chef de file de MSP a, d’emblée, fustigé Abdelwahab Derbal, sans le nommer, pour n’avoir pas «remarqué» la triche qui a caractérisé les dernières élections législatives, sur le retard de trois jours sur la convocation du corps électoral. «Trois jours de moins pour les partis pour leur campagne électorale», dit-il. Mais pas seulement ! «Le pouvoir conduit le pays à sa perte, notamment la ministre de l’Education qui ne cesse de provoquer les familles des élèves, en enlevant cette fois de tous les manuels scolaires, hormis ceux de l’éducation religieuse, la formule introductive du Coran, Bism’ Allah. Et on lui a confié 9 millions de nos enfants !», s’insurge-t-il. «C’est de la fumée pour cacher l’échec de ce pouvoir», ajoutera-t-il.
Poursuivant sa diatribe contre le pouvoir en place, Menasra reconnaîtra quand même que ce même pouvoir avoue finalement qu’il y a une crise dans le pays. «Il appelle à l’aide et nous sommes-là pour répondre à cet appel pour le bien du pays», conditionnant ce soutien par quatre préalables. Il faudrait d’abord que le vote se déroule sans triche, et de lancer : «La triche va s’épuiser, mais pas nous». Ceci pour la première condition.
La deuxième consiste en la mise sur table des lois et règlements régissant les APC et les APW. «Des lois scélérates qui étouffent ces instances et ne leur laissent aucun pouvoir afin de servir le peuple.»
«Après le vote de novembre, il faudra mettre sur la table aussi, les autres problèmes qui empoisonnent la vie des partis et des citoyens, à savoir la révision de la Constitution, la loi sur les crédits, la crise multidimensionnelle qui frappe le pays et des sources de richesses à même de nous débarrasser de notre dépendance aux hydrocarbures», devait poser comme troisième condition le président du MSP.
La quatrième condition consistera en un rassemblement de tous les Algériens sans exclusive pour contrer les desseins macabres contre l’Algérie de puissances étrangères. Car «ce n’est pas normal qu’il n’y ait que la police et l’armée pour combattre le fléau du terrorisme», rendant au passage un hommage aux policiers tombés dernièrement à Tiaret.
Pour rappel, le MSP n’a décroché que 14 sièges sur les 12 communes de la wilaya de Constantine lors des communales de 2012, et aucun siège pour l’APW.
Le parti de Menasra a aussi échoué aux législatives de 2017 puisqu’il n’a décroché aucun siège dans la wilaya pour l’Hémicycle du boulevard Zighoud-Youcef. Abdelmadjid Menasra animera un meeting, aujourd’hui, à Boumerdès qui devrait regrouper les instances du parti pour les wilayas du Centre. 

Laissez un commentaire