Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 09 septembre 2017 06:00

Enseignement supérieur : Changement d’affectation, une « opération perturbée »

Écrit par Wafia Sifouane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Alors que quelques jours seulement nous séparent de la rentrée universitaire, prévue le 19 du mois, en cours les prémices d’une nouvelle année agitée commencent déjà à se faire sentir. Preuve en est, l’énorme cafouillage ayant entouré l’opération de demande de changement d’affectation sur la plateforme électronique mise en ligne à cet effet.

Ouverte le 5 septembre dernier, cette plateforme devant récolter les requêtes des universitaires désireux de changer d’affectation a vite été prise d’assaut par un nombre important de demandes. Ce qui a ralenti le processus et empêché de nombreux universitaires de présenter leur demande via internet, surtout que la plateforme n’a été ouverte que durant deux jours. Alerté par ce dysfonctionnement lié à la tutelle, l’Union générale des étudiants libres (Ugel) n’a pas manqué de dénoncer l’échec de cette opération mais aussi « des orientations arbitraires des universitaires ». Selon un communiqué de l’Ugel, parvenu à notre rédaction, en plus de la courte durée accordée aux étudiants pour faire leur demande sur la plateforme électronique, mais aussi l’absence d’instituts supérieurs et universités de sciences médicales comme option de changement d’affectation, indique le document. L’organisation estudiantine a dénoncé, également, l’affectation de certains universitaires vers d’autres wilayas que celle de leur résidence, et cela, malgré la possibilité d’étudier sur place. «Face à une telle mascarade, l’Ugel demande à la tutelle de rouvrir la plateforme électronique dédiée aux demandes de changement d’affectation et de prolonger sa durée. Aussi, nous exigeons le retour vers l’ancienne méthode, à savoir le dépôt de demandes au niveau des administrations des universités, afin d’éviter l’année blanche aux universitaires non satisfaits de leur orientation », rapporte le communiqué de l’Ugel.
Rappelons que cette année, l’ensemble des opérations de pré-inscriptions et inscriptions se sont déroulées exclusivement sur la Toile. Cependant, si les premières opérations se sont déroulées sans couacs, celles des demandes de changement d’affectation a viré au cauchemar pour certains, via les réseaux sociaux. La page officielle du ministère de l’Enseignement supérieur a été inondée de messages dénonçant l’anarchie ayant caractérisé cette étape des inscriptions à J -10 du grand jour.
Entachée par les scandales de corruption et les affaires de violence en milieu estudiantin, l’université algérienne devra faire face cette année à de sacrés défis dont l’éradication du phénomène de la violence, même si la tutelle n’a pas encore bougé le petit doigt pour que cela se fasse. Il sera aussi question de faire oublier les anciennes affaires de détournement d’argent avec l’installation d’un nouveau directeur à la tête de l’Office national des œuvres universitaires, en remplacement d’un responsable très controversé. 

Laissez un commentaire