Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 09 septembre 2017 06:00

Pré-emploi : Les contractuels annoncent un préavis de grève à compter de demain

Écrit par Farid Mellal
Évaluer cet élément
(1 Vote)

La Coordination nationale des travailleurs du pré-emploi, relevant du Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), et affiliée au Syndicat algérien des fonctionnaires de l’administration publique (Safap) -un syndicat en cours de constitution- montent au créneau et annoncent un préavis d’une grève nationale à compter de demain 10 septembre jusqu’à satisfaction de leurs revendications. Osmane Aïssa,

président du bureau national de cette coordination, considère, en effet, dans une déclaration à Reporters, que «leurs rapports et correspondances adressés à qui de droit, ministère du Travail et ministère de la Solidarité nationale, n’ont pas trouvé un écho favorable jusqu’à aujourd’hui». C’est pourquoi cette Coordination dénonce, tour à tour, «non-disponibilité de travail, marginalisation et manque d’opportunités de travail auxquels fait face la frange des contractuels bénéficiaires du DAIP et du pré-emploi». Elle conteste surtout des emplois précaires. «La contestation prendra la forme de sit-in au niveau des différentes antennes de l’Agence nationale de l’emploi (Anem). Nous considérons que nos revendications sont logiques et pas impossibles à satisfaire», enchaîne M. Osmane. Le Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle est une politique mise en œuvre par les pouvoirs publics. Ce dispositif offre des possibilités d’insertion aux jeunes primo-demandeurs d’emploi au niveau des entreprises publiques et privées et des institutions et administrations publiques. Le DAIP est composé de 3 types de contrats : le contrat d’insertion des diplômés (CID) pour les jeunes ayant suivi des études supérieures, le contrat d’insertion professionnelle (CIP) pour les jeunes ayant le niveau secondaire et les sortants des CFPA et, enfin, le contrat de formation-insertion (CFI) pour les jeunes sans formation ni qualification. En juillet dernier, l’entreprise publique Algérie Poste est sortie du lot en validant le principe de la permanisation d’un peu plus de 5 000 travailleurs en «situation de travail précaire», embauchés dans le cadre du DAIP. L’annonce a été faite par la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda-Imane Faraoun. Il semble bien que cette décision ait fait tache d’huile et excité les attentes de ces milliers de travailleurs en situation précaire en poste dans d’autres secteurs. Un seul mot d’ordre les réunit : recrutement sans conditions et prise en compte de la retraite qui doit comptabiliser les années d’expérience. Selon des estimations non officielles, ils seraient près de 600 000 contractuels ne bénéficiant que de CDD, reconduits tacitement par les entreprises et administrations.

Laissez un commentaire

Monde

Syrie : Ankara poursuit son opération à Afrine

  Il l’a annoncé, il l’a fait 

Monde -
23-01-2018
Read more »
Liberia : Le président George Weah a prêté serment

  La légende du football George We

Monde -
23-01-2018
Read more »
Afghanistan : Au moins 18 morts dans un attentat à Kaboul

Au moins 18 personnes, dont 14 étrangers

Monde -
22-01-2018
Read more »
Jérusalem : Le roi de Jordanie exprime à Pence son «inquiétude»

Le roi Abdallah II de Jordanie a exprimé

Monde -
22-01-2018
Read more »

Culture

Exposition : Le dessin à l’honneur au Mama

  Redonner ses lettres de noblesse

Culture -
23-01-2018
Valorisation de la Casbah d’Alger : Les cas des favelas de Rio et de Turin en exemples

Les travaux de la « réunion internationa

Culture -
23-01-2018
Musée : Le Louvre Abu Dhabi « remplace » une carte ayant oblitéré le Qatar

Le Louvre Abu Dhabi aux Emirats arabes u

Culture -
23-01-2018
Tipasa : Saleha Imekraz et Yamilé Ghebalou, échanges poétiques croisés

« Paroles intérieures » est un recueil d

Culture -
22-01-2018
Jardin d’Essai du Hamma : La procédure de classement sur la liste de l’Unesco entamée

Annoncé par le wali d’Alger, Abdelkader

Culture -
22-01-2018