Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

mardi, 12 septembre 2017 06:00

Ils ont organisé un sit-in à Oued Smar à Alger : Les entrepreneurs sous-traitants de l’Alrecc reviennent à la charge

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le problème des créances détenues par des entreprises privées, qui ont réalisé des infrastructures au profit de l’Algérienne de réalisation et construction du centre (Alrecc), entre 2011 et 2016, n’est toujours pas réglé. Après une période d’attente de plus de deux mois, les chefs d’entreprise, victimes du retard de payement, sont revenus à la charge en organisant, hier matin, un sit-in devant le siège de l’Alrecc à Oued Smar, à Alger.

Venus des quatre coins du pays, une cinquantaine d’entrepreneurs ont fermé, dans la matinée, les portes du siège de l’entreprise pour exiger l’assainissement de leur situation financière, a-t-on appris d’un entrepreneur protestataire qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat.
« Nous avons gelé notre mouvement de protestation tout au long des mois de juillet et août, dans l’espoir que la direction générale de l’Alrecc s’acquitte de ses engagements financiers envers nous, mais, hélas, aucune solution n’est envisagée pour le moment », témoigne un entrepreneur venu de l’Est du pays. Il ajoute : « Le P-DG de l’Alrecc persiste dans son refus de trouver des solutions à nos problèmes. La réunion de travail que nous avions tenue dimanche avec lui n’a pas abouti à un accord ». Selon notre source, le P-DG de l’Alrecc a fait appel aux services de sécurité et à un huissier de justice pour faire le constat de la fermeture de l’entrée de son entreprises par les protestataires. « Au lieu de nous aider à sortir de cette situation, il demande aux services de sécurité de nous chasser », regrette-t-il.
En réaction à cette situation, les protestataires ont décidé, hier, de hausser le ton, en prévoyant une grève de la faim collective devant le siège de l’Alrecc à partir de demain. « Il ne nous reste que la grève de la faim pour faire entendre notre voix », indique la même source.
Elle enchaîne : « Nous avons épuisé toutes les autres voies de recours. » Une tente sera installée devant l’entrée du siège de l’entreprise. « Nous comptons camper devant le siège de l’Alrecc en installant une tente géante qui nous servira de lieu d’hébergement », explique-t-il. Pour lui, seule une action de protestation d’une telle envergure pourrait attirer l’attention des hautes autorités du pays sur leur situation financière difficile, voire délicate. « Les mois passent et notre situation socioéconomique n’en finit pas de se dégrader. Nous ne pouvons plus honorer nos engagements envers nos familles, nos employés et mêmes envers la Cnas, la Casnos et les services des impôts. Nous ne pouvons plus maintenir en vie nos entreprises », déplore-t-il. Avant d’affirmer que cette fois, ils ne vont pas quitter les lieux avant d’obtenir gain de cause.
« Cette fois, nous n’allons pas lever le sit-in avant l’obtention d’une réponse satisfaisante des autorités concernées », indique-t-il. Avant de lancer un appel à tous les entrepreneurs concernés par ce problème pour qu’ils adhèrent à leur mouvement de protestation entamé, rappelons-le, au début de l’année en cours. Pour rappel, les dettes de l’Alrecc envers ces entrepreneurs s’élèvent à 3,8 milliards de dinars. Incapable de réaliser tous les projets qu’elle avait en charge, l’entreprise publique Alrecc a sous-traité une partie de ces derniers à des entrepreneurs privés de moyenne et petite taille, qui ont pris en charge, entre 2011 et 2016, la réalisation de casernes, de postes avancés pour l’Armée, et même des logements sociaux au profit de l’Office de promotion et de gestion immobilières (OPGI). 

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017