Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

mercredi, 15 novembre 2017 06:00

Front social : Les syndicats autonomes se réveillent

Écrit par Wafia Sifouane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après avoir « hiberné » tout au long de l’été, l’Intersyndicale, qui rassemble aujourd’hui une quinzaine de syndicats autonomes, a décidé de bouger en reprenant les actions de protestation. Une décision prise suite à ce qu’elle considère comme une « indifférence » du gouvernement face à ses revendications, cristallisées autour de trois dossiers principaux, à savoir la réforme de la retraite, l’avant-projet du code du travail et la baisse du pouvoir d’achat.

Réunis le 28 octobre dernier, les syndicats autonomes adhérents ont décidé à l’unanimité de tenir un sit-in de protestation le 25 du mois en cours dans la capitale, sans pour autant préciser le lieu. En attendant que cette action annoncée se fasse, surtout après l’échec du rassemblement qui a eu lieu devant l’APN, en novembre 2016, vite dispersé, certains syndicats autonomes ont décidé de passer à la vitesse supérieure en montant au créneau dès aujourd’hui. Comme le Conseil des lycées d’Alger (CLA) qui a prévu un sit-in de protestation face au ministère de l’Education nationale. En plus de dénoncer certains dépassements, dont sont victimes quelques-uns de ses adhérents à l’intérieur du pays, le syndicat compte bel et bien revendiquer un siège social qu’il n’a jamais eu.
L’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), compte aussi, pour sa part, hausser le ton, aujourd’hui, avec un arrêt de travail de 10 à 12 h dans l’ensemble des établissements scolaires. Le syndicat, de tendance conservatrice, qui s’oppose aux réformes pédagogiques et dénonce une atteinte aux constantes nationales, peut très bien compter sur 150 000 adhérents à travers le territoire national pour se faire entendre. Afin de s’assurer de la réussite de cette action, le président de l’Unpef a même appelé l’ensemble des syndicats du secteur à le rejoindre dans cette action. Ne partageant pas la même idéologie que l’Unpef, de nombreux syndicats nous ont affirmé ne pas se sentir concernés par les arguments du syndicat, limite « islamiste ».
Aussi, et avant le grand rendez-vous du 25 novembre, le Conseil national des personnels du secteur ternaire de l’éducation (Cnapest) a décidé, pour sa part, d’observer une journée de grève à Tizi Ouzou, le lundi 20 novembre, afin de dénoncer l’agression dont a été victime une enseignante dans l’enceinte même de l’académie de Tizi Ouzou. En plus de la grève, qui sera observée le 20 novembre, le Cnapest a appelé à l’observation d’un autre sit-in devant le siège de la Direction de l’éducation. Ces deux actions de protestation ont été décidées par le conseil de wilaya du Cnapest qui s’est réuni en session extraordinaire le 11 novembre dernier. 
Exaspéré par la « politique du gouvernement et des nombreux dépassements », les partenaires sociaux, qui avaient un moment fait profil bas, ont décidé de renouer avec leurs anciennes amours, à savoir les actions de protestation, surtout en cette période où de nombreux sujets qui fâchent ont refait surface et ou d’autres projets de loi qu’ils considèrent comme « controversés » font les unes de la presse.

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017