Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Video a la une

Incendie  à bord du ferry algérien Tariq Ibn Ziyad 

mercredi, 15 novembre 2017 06:00

Sécurité sociale/Installation officielle des conseils d’administration de la Casnos et de la Cacobatph : Le ministre du Travail, Mourad Zemali, se concerte avec le Patronat et l’UGTA

Écrit par Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a procédé, hier, à l’Ecole supérieure de la  sécurité sociale de Ben Aknoun, à Alger, à l’installation des Conseils d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) et de la Caisse nationale des congés payés, du chômage et des intempéries du secteur du bâtiment, travaux publics et hydraulique (CACOBATPH).

Lors de la cérémonie d’installation, le ministre a lancé plusieurs messages en relation avec l’actualité de son secteur. Il a souligné le « rôle important et fondamental du Conseil d’administration en tant qu’acteur dans la gouvernance des entreprises, des institutions et des sociétés ». En appelant les membres de ces conseils à « travailler en étroite collaboration avec la direction pour la mise en œuvre des stratégies et objectifs des organismes de la sécurité sociale » pour préserver leurs « équilibres financiers ».
Il a rappelé que le système national de sécurité sociale « connaît un déséquilibre financier induit par un déficit important et croissant de la branche Retraite, entraînant une baisse des ressources de la Casnos après son intervention, ces dernières années, pour assurer la continuité du versement des pensions de retraite ». « Le gouvernement réaffirme, une nouvelle fois, son souci de préserver le caractère social de l’Etat et protéger les droits et acquis sociaux des citoyens », a-t-il déclaré. Soulignant qu’au titre de la loi de finances 2018, l’Etat a consacré « une aide estimée à 500 milliards de dinars en vue de rétablir les équilibres financiers du système de sécurité sociale ».
Le ministre a convié le patronat, représenté par Mohamed Saïd Naït Abdelaziz, et l’UGTA, représentée par Achour Telli, patron de la Fédération des électriciens gaziers,  à une rencontre-débat, tenue à huis clos, sur les interrogations des partenaires sociaux relevant de son département.
En attendant d’en savoir davantage sur la teneur des discussions, le débat public a porté sur la situation de «l a Casnos et la CACOBATPH » qui  « ne sont pas concernées par un déséquilibre financier » mais pour lesquelles s’imposent des « recommandations et des mesures » de précaution. Pour ce faire, le ministre dit avoir opté pour la mise en œuvre de «réformes pour le système national de la sécurité sociale, notamment vers plus d’affiliation aux caisses».
Le débat a porté également sur la non-application des lois en vigueur dans le secteur du travail et de l’emploi. «En dépit de l’arsenal juridique en vigueur régissant le système de la sécurité sociale, d’institutions fortes et de cadres compétents, environ 70% des textes de loi ne sont pas exploités», a déclaré dans son intervention le représentant de l’UGTA et également président de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), Achour Telli.
« Les lois ne sont pas exploitées comme il sied sur le terrain, au bénéfice bien compris de l’entreprise et du travailleur», a-t-il poursuivi. «Nous ne sommes pas satisfaits. Il faut élaguer les failles, notamment celles portant sur la sécurité et la prévention du travailleur.
En ce qui concerne la sécurité en milieu professionnel, le travailleur lui-même parfois ne prend pas les mesures de prévention basiques comme le port du casque sur le chantier », a dit M. Telli, en plaidant par ailleurs pour le «dialogue entre les partenaires économiques et sociaux et le ministère du Travail». Le président de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA), Mohamed Saïd Naït Abdelaziz, a, pour sa part, admis «un certain nombre de problèmes à résoudre ». «Le dialogue, se déroulant actuellement de manière horizontale sous la forme des tripartites, gagnerait à être généralisé au sein même de l’entreprise», a déclaré M. Naït Abdelaziz. « 85% des charges salariales sont supportés par le patronat », a-t-il ajouté en plaidant la promotion des TPE.

Dernière modification le mercredi, 15 novembre 2017 00:29

Laissez un commentaire

Environnement

Climat : Après trois ans de stabilité, les émissions de CO2 en hausse

  En matière d’environnement rien

Environnement -
14-11-2017
Patrimoine naturel mondial : Deux fois plus de sites menacés

  Blanchiment des coraux, fonte de

Environnement -
14-11-2017
Les start-ups au service de l’environnement

Les progrès réalisés par des entreprises

Environnement -
14-11-2017
Une approche pragmatique de la politique climatique

Les efforts diplomatiques menés en vue d

Environnement -
14-11-2017