Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 04 décembre 2017 06:00

2e Forum digital algéro-français aujourd’hui : Un marché numérique vierge en quête d’opportunités d’affaires

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est sans doute le moment idéal de reparler business et de commencer à défricher - de nouveau - le terrain aux entreprises algériennes et françaises, spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication, pour s’associer dans des projets communs.

La Mission économique près l’ambassade de France en Algérie devrait s’y pencher dès aujourd’hui en organisant le deuxième forum algéro-français du numérique, en partenariat avec quatre associations professionnelles algériennes, l’Association algérienne de la sécurité des systèmes d’information, l’Algerian Digital Cluster, l’Algerian Information Technology Association et l’Association des opérateurs télécoms alternatifs. Côté français, une délégation composée de six entreprises, Beamap, CAP DC, HTS Experts Consulting, MMO, Progisys et Sofrecom, participe à cet événement pour rencontrer des partenaires et présenter leur savoir-faire et leur expertise dans le Cloud Computing, la conception et la réalisation de centre de données – ou fermes de serveurs -, l’audit, le conseil et la formation en cybersécurité et en monétique, les solutions de gestion d’entreprise de type ERP et le marketing digital, qui feront l’objet d’ateliers thématiques. Il s’agira de faire un tour d’horizon sur les réseaux télécoms, la transformation numérique des entreprises, la sécurisation des données et leur sauvegarde et enfin sur les moyens de mettre en place un écosystème start-up entre les deux rives de la Méditerranée. Le timing est on ne peut plus propice dans la mesure où l’environnement numérique national s’attend à un coup de fouet législatif, notamment la révision de la loi télécoms, mais surtout, la nouvelle réglementation qui doit régir et réglementer le commerce en ligne. Dans le chapitre législatif toujours, le ministère de la Justice prépare une batterie de textes pour la protection des données personnelles. Ce qui nécessite de nouveaux investissements, en particulier, dans la mise en place de fermes de données, indispensables pour le stockage des données des utilisateurs que nous sommes. Evidemment, ceci s’accompagne d’importants investissements dans leur gestion et leur sécurisation, ce qui pose les jalons pour des coentreprises dans le domaine surtout si l’on sait que le gouvernement veut – et exige – que tout ce qui est donnée soit hébergé en Algérie. Un autre investissement incontournable, et qui place d’ores et déjà les entreprises françaises dans une confortable position, la monétique et les systèmes de paiement en ligne. Il est vrai, la concurrence dans ce volet est très rude, mais jusque-là, les technologies françaises ont une petite avance, notamment dans les périphériques de paiement, à l’image des terminaux et lecteurs électroniques de paiement, estampillés Ingenico, l’un des leaders français en la matière. Il en est de même dans la création de certaines plateformes de commerce en ligne qui se sont adossées à des solutions françaises. Mais les Français ont déjà percé dans d’autres segments du marché technologique, par exemple, dans la confection des premiers passeports biométriques, qui l’ont été avec Oberthur. Il sera désormais question de trouver les entreprises algériennes en mesure de s’associer avec leurs homologues françaises pour se partager un marché d’avenir où beaucoup reste à faire ! 

Dernière modification le lundi, 04 décembre 2017 13:54

Laissez un commentaire

Culture

Littérature / Hommage : «Le Fils du pauvre» ressuscité à Bouira

« Le Fils du pauvre », l’une d

Culture -
22-02-2018
Chronique des 2 Rives : Vérité pour Maurice Audin

Maurice Audin est arrêté à son domicile

Culture -
22-02-2018