Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 02 janvier 2018 06:00

Béjaïa Les boulangers « grévistes » poursuivis en justice

Écrit par CHAFIK AÏT M’BAREK
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le président de la Fédération des boulangers de la wilaya de Béjaïa, Rafik Mebarki, a dénoncé, hier, à travers les ondes de la radio Soummam les poursuites judiciaires subies, ces derniers jours, par certains boulangers ayant pris part au mouvement de grève observé au début du mois de décembre de l’année écoulée dans le sillage de la dernière tentative d’augmentation du prix de la baguette du pain, qu’on voulait faire passer de 10 DA à 15 DA.


Pointant du doigt le directeur du commerce de la wilaya de Béjaïa, M. Mebarki déplore que « des boulangers de la région soient traînés devant les tribunaux dont le seul tort est d’avoir exprimé pacifiquement leur ras-le-bol ».
Pour l’orateur, les pressions exercées sur les boulangers de la wilaya de Béjaïa, notamment à Kherrata, Tamridjet et Sidi Aïch, sonnent comme un acte de représailles commis abusivement par les responsables de la direction de wilaya du commerce, contre les commerçants ayant pris part au mouvement de protestation, décidé à l’unanimité par des membres de la Fédération des boulangers de la wilaya de Béjaïa. M. Mebarki s’interroge, lors de son intervention, sur les « réelles motivations » du directeur du commerce qui, pourtant, s’était engagé à « renoncer à toute poursuite judiciaire contre les boulangers grévistes ou ayant appliqué l’augmentation du tarif du pain, décidée à compter du 1er décembre 2017 ».
En effet, selon l’intervenant à la radio locale, ce même directeur du commerce et le wali de Béjaïa « ont promis d’abandonner cette idée de sanctionner les boulangers grévistes, dès lors que le conflit opposant les deux parties antagonistes a été aplani». Et d’ajouter : « Nous ne comprenons pas un tel revirement de situation ? A qui profitent ces mesures coercitives visant à déstabiliser une corporation au bord de faillite ? »
Rappelons qu’au lendemain de la décision d’augmenter le prix du pain, à compter du 1er décembre dernier, prise de façon unilatérale par l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), la Direction du commerce de la wilaya de Béjaïa n’a pas tardé à réagir en brandissant la menace de recourir à des mesures coercitives allant jusqu’à la fermeture des commerces pour les boulangers entraînés dans cette hausse « illégale » des tarifs du pain. « La dernière augmentation du prix du pain est antiréglementaire. A cela s’ajoute une autre infraction, la baisse du poids de la baguette qui passe de 250 g à 200 g, ce qui constitue une transgression à la réglementation en vigueur, surtout que le produit est subventionné », a déclaré le directeur du commerce de la wilaya de Béjaïa, à la radio locale, après la mise en application de l’augmentation du prix du pain, imposée par les boulangers de Béjaïa. Notons que certains boulangers de la wilaya de Béjaïa sont allés jusqu’à observer un débrayage de trois jours, à partir du 4 décembre 2017, afin de protester contre le rejet par les autorités de leur décision de revoir à la hausse le prix du pain.
Toutefois, suite au compromis trouvé entre le syndicat des boulangers et les autorités concernées, les commerçants grévistes ont décidé de mettre fin à leur mouvement de grève à compter du jeudi 7 décembre 2017. 

Laissez un commentaire

Economie

Sports

5,5 milliards de dinars consacrés aux JAJ : Relever le défi de l’organisation

Le directeur général du Comité d’organis

Sports -
17-07-2018
Objectif podium pour les 432 athlètes algériens

Forte d’une délégation de 432 athlètes,

Sports -
17-07-2018
Transfert/Italie : La Juventus et Turin accueillent Cristiano Ronaldo

La Juventus et Turin ont chaudement accu

Sports -
17-07-2018