Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 04 janvier 2018 06:00

220 logements de Sebala (Draria, Alger) : Les bénéficiaires observent un sit-in devant la wilaya d’Alger

Écrit par Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les bénéficiaires de pré-affection du projet dit celui des 220 logements de Sebala, dans la commune de Draria (Alger), ont observé hier matin un sit-in devant le siège de la wilaya d’Alger, mais apparemment sans résultats palpables.

«Nous n’avons pas été reçus par le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Il nous a été signifié de formuler une demande d’audience», se désole l’un des représentants des protestataires. «Nous étions une cinquantaine à avoir répondu présent à l’appel au sit-in. Nous avons cependant trouvé écho auprès de l’un des élus de l’APW d’Alger. Cet élu a promis de soulever notre cas lors de la prochaine session APW d’Alger, poursuit notre interlocuteur.
Pour le détail, les candidats aux 220 logements de Sebala sont quelques 160 enseignants et fonctionnaires du secteur de l’enseignement supérieur. A ce chiffre s’ajoutent 60 autres familles classées parmi les sinistrés du séisme de Boumerdès de 2003.
Lancé depuis une décade, exactement depuis l’année 2006, le chantier des 220 logements de Sebala traîne encore et toujours. Il est destiné à des enseignants universitaires et fonctionnaires du supérieur qui ont alerté l’opinion publique par le biais de plusieurs lettres ouvertes. En effet, tour à tour il a été question de «blocages, lenteurs et arrêts inexplicables» dans la réalisation du projet susmentionné. Ils ont en fait sollicité les services de la wilaya d’Alger et le ministère de tutelle. Les plus téméraires d’entre les bénéficiaires ont même adressé, en avril dernier, une lettre ouverte au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sollicitant son intervention.
«Nous, enseignants et fonctionnaires issus de plusieurs établissements universitaires de l’Algérois venons solliciter Votre Excellence afin de mettre un terme à une grave injustice qui dure depuis de nombreuses années et qui risque de perdurer sans votre précieuse et indispensable intervention», écrit le collectif de ces enseignants et fonctionnaires dans cette lettre ouverte à l’intention du président de la République.
«Cette injustice concerne le devenir de 220 familles d’enseignants et de fonctionnaires du supérieur qui attendent depuis 2006 la réception de logements qui leur ont été attribués de longue date et dont la réalisation est l’objet de blocages, de lenteurs et d’arrêts inexplicables », écrivent-ils. «Ce recours suprême fait suite aux nombreuses et vaines requêtes que nous avons, tout au long des dix dernières années, régulièrement adressées à notre tutelle et aux principaux acteurs et intervenants engagés dans cette situation».
Déterminés également jusqu’à ce que justice soit rendue, le collectif envisage de soumettre à l’intention du syndicat autonome du supérieur CNES, de l’UGTA, et la commission habitat de l’APN un dossier sur leur cas. En désespoir de cause également, certains d’entre le collectif proposent d’observer une grève de la faim assortie d’un sit-in devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et aussi d’ester en justice ce même ministère ainsi que le wali d’Alger. 

Laissez un commentaire

Monde

Syrie Menace d’escalade entre Damas et Ankara

La relation déjà gravement détériorée en

Monde -
20-01-2018
Read more »
Migrants : L’Autriche crée une «unité de protection des frontières»

Le nouveau ministre de l’Intérieur autri

Monde -
20-01-2018
Read more »
Tirs de mortier sur une clinique psychiatrique, 14 blessés

Au moins 14 personnes ont été blessées p

Monde -
20-01-2018
Read more »