Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 04 janvier 2018 06:00

Sit-in national des médecins résidents au CHU Mustapha-Pacha : Deux médecins arrêtés et une dizaine de blessés

Écrit par Samira Dekkiche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le mouvement de protestation des médecins résidents, en grève depuis plusieurs jours, a pris une mauvaise tournure hier.

Les blouses blanches, qui s’étaient rassemblées par centaines pour l’occasion, afin de rappeler leur attachement à leurs revendications au ministère de tutelle, ont été chargées par les forces de l’ordre. Les protestataires venus de toutes les wilayas du pays ont été violemment appréhendés lorsqu’ils ont tenté de sortir de l’enceinte du Centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha dans laquelles ils s’étaient rassemblés. Deux médecins résidents ont été interpellés par les services de police alors qu’une dizaine d’autres ont été blessés. Alors que certains ont été transportés aux urgences de l’hôpital, ceux qui ont réussi à maintenir le piquet de grève ont durci le ton face aux forces de l’ordre et réclamé la libération de leurs collègues retenus au commissariat faisant presque face à l’entrée du CHU Mustapha. « Le médecin n’est pas un criminel », ont scandé les médecins manifestants. D’autres, étouffés de colère, ont crié « Pouvoir assassin », « Ulach smah », des slogans du « Printemps noir » de Kabylie en 2001. L’ensemble des issues principales du CHU ont été fermées par les services de police. Ces derniers n’ont laissé que les deux petites entrées pour piétons, situés de part et d’autre du site pour ceux qui les connaissent. Les véhicules s’y trouvant ont ainsi été bloqués au milieu d’une anarchie indescriptible. Les délégués du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) qui a organisé ce mouvement de contestation, ont appelé au calme « pour ne pas sortir du caractère pacifique de leur mouvement », ont-ils expliqué. En revanche, ils ont décidé de suspendre le service minimum assuré par des résidents depuis le début de la grève dimanche dernier. Aussitôt la décision prise, des délégués du collectif syndical, a-t-on appris sur place, se sont déplacés dans tous les services de l’hôpital Mustapha pour faire sortir leurs collègues qui assuraient le service minimum. Sur place, également, on a appris que les médecins résidents exerçant dans les autres wilayas étaient prévenus de la décision par téléphone.
A l’hôpital Mustapha, l’incidence du piquet de grève et du dérapage qui s’en est suivi étaient bien visibles. Dans les services d’urgence, des patients ont attendu longtemps pour se faire examiner ou soigner, en vain. On les a aperçus se diriger vers les grévistes pour exprimer leur mécontentement. La salle d’attente des urgences s’est transformée en lieu d’insultes et d’injures entre les grévistes qui ont tenté d’expliquer leur position et des malades ainsi que leurs familles excédées. « On connaît la loi, 60% seulement sont autorisés à faire la grève et les autres doivent assurer le service minimum », s’est alors écrié le parent d’une femme transportée à l’hôpital après un accident de voiture. La personne a attendu longtemps avant d’être prise en charge.
En fin d’après-midi, on a appris que les deux médecins résidents interpellés n’étaient pas encore relâchés. Leurs camarades étaient encore présents devant le commissariat du quartier et le resteront «jusqu’à leur libération ». Un des manifestants blessés, a-t-on encore appris, «se trouvait encore en réanimation ». 

Laissez un commentaire

Sports

Tennis (Masters 1000 de Monte-Carlo) : 6-0, 6-2 : Nadal a envoyé un message face à Thiem

Rafael Nadal a écrasé Dominic Thiem 6-0,

Sports -
21-04-2018
Basketball (NBA/Play-offs) : Les « Sixers » repassent devant Miami

Le retour à la compétition de Joel Embii

Sports -
21-04-2018
Mondial 2018 : Des Eurodéputés appellent les gouvernements de l’UE au boycott

Soixante députés européens de tous bords

Sports -
21-04-2018

Culture

brèves 21/04/2018

Le Capterre célèbre le mois du patrimoin

Culture -
21-04-2018
5e Salon du livre de Boudjima : Une notoriété grandissante

Le Salon du livre de Boudjima (wilaya de

Culture -
21-04-2018
Mois du Patrimoine à Batna : Les intentions ne suffisent plus

Au centre des loisirs et des sports à la

Culture -
21-04-2018