Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 06 janvier 2018 06:00

Grève des enseignants affiliés au Cnapeste à Tizi Ouzou : Ras-le-bol des parents d’élèves et des appels à manifester le jour de la rentrée

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)


Dans une déclaration rendue publique, à l’issue de leur réunion de jeudi dernier, à Tizi Ouzou, les membres de la Fédération des associations des parents d’élèves (FAPE) de Tizi Ouzou demandent la reprise des cours dès la fin des vacances d’hiver

, dimanche prochain. Ils lancent un appel pressant à la ministre de l’Education nationale pour prendre des mesures urgentes afin de « libérer nos enfants de cette prise d’otage et de chantage et de leur permettre le retrouver leurs classes ». Des actions sont, par ailleurs, prévues le  7 janvier prochain au lendemain de la fin des vacances d’hiver. Les parents d’élèves sont appelés à tenir des rassemblements devant les établissements scolaires pour s’enquérir de la position des enseignants quant à la suite qu’ils comptent donner à leur mouvement. Dans le cas de non-reprise des cours, les parents d’élèves sont invités à rallier le siège de la Direction de l’éducation pour un sit-in, le lendemain,  8 janvier. Signalons que les initiatives de conciliation entre les enseignants grévistes du Cnapeste et la Direction de l’éducation, entreprises par la FAPE de  Tizi Ouzou, n’ont pas abouti en raison de la rigidité constatée dans la position des deux parties prenantes au conflit. La commission d’enquête dépêchée par le ministère de tutelle, il y a une quinzaine de jours, n’a, visiblement, pas donné satisfaction aux grévistes qui exigent le départ de deux chefs de service accusés d’avoir porté atteinte à la dignité d’une enseignante et d’avoir cautionné le fait que cette dernière soit violentée par une policière dans un bureau de l’académie, où la fonctionnaire de police se trouvait sans avoir été appelée. La décision de poursuivre la grève a été prise par le Cnapeste lors d’une récente réunion de son bureau de wilaya. Le syndicat dénonce les mesures de rétorsion prises par le ministère qui a décidé de ponctionner les salaires des grévistes.
S. A.

Laissez un commentaire