Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 09 janvier 2018 06:00

Cérémonie de présentation d’Alcomsat1 : L’Etat s’engage à soutenir davantage le secteur

Écrit par Azzeddine Bensouiah
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le lancement, le 10 décembre dernier, du premier satellite algérien de télécommunications, Alcomsat1, a été célébré hier au centre international des conférences (CIC), en présence des hauts responsables de l’Etat.

Une façon d’exprimer la fierté devant une telle réalisation, mais aussi de réaffirmer le soutien de l’Etat à cette importante étape franchie, et surtout les grands espoirs fondés sur ce domaine de pointe que l’Etat compte encourager davantage, afin d’en faire un moteur du développement économique. C’est le sixième satellite lancé par l’Algérie, depuis 2002. Alcomsat-1 sera principalement utilisé dans les domaines de la radiodiffusion, la télévision, les télécommunications d’urgence, l’enseignement à distance, l’administration numérique, les communications d’entreprise, l’accès à l’internet et aussi le système de navigation renforcée par satellite en Algérie. Ce satellite permettra de ne plus devoir passer par d’autres satellites pour la transmission télé et radio. La cérémonie de présentation du nouveau satellite algérien a été notamment marquée par le message adressé par le Président de la République, et lu par El Okbi Habba, secrétaire général de la Présidence de la République. M. Bouteflika rappelle l’engagement de l’Etat à soutenir la technologie. Tout en exprimant sa fierté de cette réalisation, le Président de la République dira que « la souveraineté et l’indépendance de l’Algérie ne sauraient être entières sans la maîtrise de ce savoir ». Plus de 300 ingénieurs ont été formés à l’étranger, rappelle le chef de l’Etat. Le satellite offre à l’Algérie l’opportunité d’être indépendante.
Pour le président Bouteflika, l’acquisition de ce satellite permettra aux entreprises publiques et privées d’accéder à des services jusque-là monopolisés par des étrangers.
Tout en se félicitant du fait que le programme spatial, qui court jusqu’en 2020, a réalisé ses objectifs, le chef de l’Etat a appelé à une meilleure utilisation de ce satellite, tout en réaffirmant l’entier soutien de l’Etat aux efforts et aux cadres de l’ASAL. Qualifiant la construction et le lancement du satellite de « réalisation historique », le président Bouteflika s’engage à apporter tout le soutien aux futurs projets de l’agence spatiale, tout comme il met l’accent sur la prise en charge du volet socio-professionnel des cadres de cette agence. Le chef de l’Etat espère que cette réalisation constituera la locomotive qui conduirait les autres secteurs de développement. Pour lui, le défi réside dans la maîtrise de technologies, car le pays ne pouvant plus se contenter de compter sur ses ressources naturelles.
Tout en appelant à une utilisation idoine de ce satellite, le chef de l’Etat a estimé que le développement de l’économie algérienne demeure tributaire de la maîtrise de la technologie. Et c’est à ce titre qu’il a tenu à saluer les cadres et ingénieurs de l’ASAL, qui ont prouvé que la maîtrise de la technologie n’était pas impossible.
Exprimant la fierté de l’Etat de ses élites, le président Bouteflika martèlera que la technologie moderne doit être au cœur du développement économique. Dans sa brève allocution, le Premier ministre a rappelé que l’Algérie n’a accédé à ce domaine de pointe que depuis 15 ans, exactement depuis le lancement, en 2002, du premier satellite d’observation.
Une étape qui sera suivie par tant d’autres et qui aura permis la formation de centaines de cadres dans le domaine spatial, répartis sur les trois centres de l’agence spatiale algérienne (ASAL), à Bouchaoui, Boughezoul et Oran.
Ahmed Ouyahia énumérera les applications déjà acquises, à travers ces satellites d’observation, à commencer par la prévention des risques naturels, la préservation du patrimoine forestier, la maîtrise des ressources hydriques et leur suivi, la cartographie et la planification urbaine. Avec le lancement d’Alcomsat1, « l’Algérie est entrée dans une nouvelle ère, avec d’autres retombées positives sur le développement économique », dira le Premier ministre. Il rappellera que le lancement de ce satellite de télécommunications est le fruit d’un partenariat avec la Chine, laquelle a signé avec l’Algérie un accord de partenariat stratégique avec l’Algérie.
Pour Ahmed Ouyahia, les succès réalisés par l’Algérie dans ce domaine reviennent aux compétences nationales, dont le nombre est passé de 100 à 600 cadres et ingénieurs de haut niveau. Ces cadres mèneront le pays à d’autres progrès, selon le Premier ministre. 

Laissez un commentaire

Economie

Sports

5,5 milliards de dinars consacrés aux JAJ : Relever le défi de l’organisation

Le directeur général du Comité d’organis

Sports -
17-07-2018
Objectif podium pour les 432 athlètes algériens

Forte d’une délégation de 432 athlètes,

Sports -
17-07-2018
Transfert/Italie : La Juventus et Turin accueillent Cristiano Ronaldo

La Juventus et Turin ont chaudement accu

Sports -
17-07-2018