Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 09 janvier 2018 06:00

Enseignement supérieur : Les étudiants des ENS poursuivent leur mouvement de grève

Écrit par Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les étudiants des Ecoles normales supérieures (ENS) poursuivaient hier encore leur mouvement de grève, initié le 19 novembre dernier. Durant la même journée, leurs représentants ont tenu une réunion d’évaluation et décidé de maintenir leur mot d’ordre.

«Nous demandons des solutions», a affirmé à Reporters le porte-parole du collectif des grévistes. Salaheddine Touibeg a ajouté que les étudiants des ENS ne sont pas du tout convaincus par les arguments formulés par le ministre de tutelle, celui de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar, ni par ceux de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit. «En un mot, deux principales revendications sont soulevées par les étudiants des ENS», poursuit M. Touibeg, et de citer «la priorité et un recrutement direct dans le secteur de l’éducation, ainsi que l’affectation dans la wilaya de résidence du diplômé, tel que stipulé dans l’article 4 du contrat nous liant avec le ministère de l’Education nationale». «Il n’est pas normal qu’un diplômé de l’ENS soit mis sur un pied d’égalité avec les licenciés des autres départements universitaires et formés en un laps de temps de 15 jours», a-t-il estimé. En fait, il ressort de l’entretien accordé à Reporters par ce porte-parole que «Nouria Benghebrit n’a pas daigné parlementer avec les étudiants grévistes ni engagé ou envoyé une médiation». «Tout au plus, des sections d’organisations estudiantines nous ont représentés auprès du SG du ministère de l’Enseignement supérieur», ajoute M. Touibeg. «Nous demandons des solutions, en ce qui concerne l’affectation dans une wilaya autre que celle de résidence, notamment le bénéfice d’un logement de fonction ou bien encore une prime d’hébergement conséquente avec le marché de la location en cours dans le pays», fait valoir notre porte-parole. Les Ecoles normales supérieures (ENS) - il en existe pour tout et en tout que 11 en Algérie - totalisent selon Salah Eddine Touibeg environ 40 000 étudiants. Le taux de suivi de la grève a été apprécié par ses soins à quelque 70%, voire 80% soutient-il, mais il admet quelques défections parmi ses camarades. S’exprimant au sujet de cette grève, Nouria Benghebrit a affirmé que les revendications des ENS ne sont pas fondées. Elle a expliqué que le recrutement se fera selon les besoins, y compris l’affectation dans des wilayas où le besoin se fait sentir pour une spécialité donnée. De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur Tahar Hadjar appelle à la raison, et invite les étudiants à éviter de faire les frais d’une année blanche.

Laissez un commentaire

Monde

Syrie Menace d’escalade entre Damas et Ankara

La relation déjà gravement détériorée en

Monde -
20-01-2018
Read more »
Migrants : L’Autriche crée une «unité de protection des frontières»

Le nouveau ministre de l’Intérieur autri

Monde -
20-01-2018
Read more »
Tirs de mortier sur une clinique psychiatrique, 14 blessés

Au moins 14 personnes ont été blessées p

Monde -
20-01-2018
Read more »