Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 14 février 2018 06:00

Dr Rachid Halet à propos de la situation interne au FFS: «Il faut un vrai congrès extraordinaire pour aplanir tous les différends»

Écrit par Hichem Laloui
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dr Rachid Halet, ancien membre de l’instance présidentielle du Front des forces socialistes (FFS) n’est pas resté les bras croisés après la démission de Ali Laskri du présidium du parti. L’ancien détenu d’avril 1980 appelle le parti, comme l’exigent les statuts, à la tenue d’un « vrai congrès extraordinaire ».

« La crise est durable au sein du FFS », a indiqué Dr Halet qui appelle, notamment «au retour de tous les enfants du parti », afin, ajoute-t-il, « de redonner de l’espoir et de nouvelles perspectives à la démocratie dans notre pays ». Pour Dr Halet, la situation au sein du vieux parti de l’opposition est le fruit d’une multitude de crises depuis sa création. Néanmoins, a-t-il dit, « sous le règne du défunt Aït Ahmed, les crises ont été circonscrites », sauf qu’actuellement, et au vu de la situation générale du pays, dont il dit qu’elle est « hostile à la mouvance démocratique », des luttes « de clans et de pouvoir ont affaibli le parti ». Plus explicite, il a indiqué que la direction actuelle a été nommée justement pour assurer « une transition douce après le décès du père fondateur du parti ». Sauf que, regrette l’ancien militant, « cette direction n’a rien fait de tout cela ». Il considère qu’on ne peut actuellement se référer aux statuts du parti pour résoudre la crise. Car, estime-t-il, « ces mêmes statuts ont été violés tellement de fois qu’ils ne peuvent pas résoudre un quelconque problème au sein du parti ». La solution ? Dr Halet estime qu’elle réside dans la «volonté bien trempée des militants et cadres du FFS », qui veulent « dépasser la crise et refondre le parti». «Il nous faut un vrai congrès extraordinaire pour aplanir tous les différends, solutionner tous les problèmes et non pas une rencontre d’épuration, d’exclusions et de prise de pouvoir». « Le retour des enfants, de tous les enfants du FFS, se fera lorsque le parti donnera des garanties sur une réelle ouverture et une vraie volonté de reconstruire la formation sur la base d’engagements sincères et désintéressés », a-t-il dit, considérant que le départ d’Ali Laskri de l’instance présidentielle était prévisible tant la situation a empiré depuis son exclusion. « Le camp démocratique a besoin d’un parti comme le FFS. De ce fait, il faut réunir toutes les volontés pour sauver ce parti de cette crise politique et qui n’est autre que la crise de la direction qui n’a pas pu ni su jouer son rôle », analyse-t-il. Avant de suggérer « des débats démocratiques au sein du congrès et non une étape de rendement de comptes entre personnes ». « Il faut aimer le parti et se remettre en cause. Nous avons besoin d’un congrès extraordinaire de rassemblement et de renouveau », a encore déclaré Dr Halet qui a rappelé que des initiatives pour le retour des « anciens » du FFS ont été entreprises, mais n’ont pas eu l’effet escompté.

Laissez un commentaire