Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 10 mars 2018 06:00

Entrepreneuriat : Seulement 7,6% des chefs d’entreprise en Algérie sont des femmes

Écrit par Rafik Aiouaz
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Centre national du registre de commerce (CNRC) a indiqué que le nombre de femmes gérantes d’entreprise inscrites au registre du commerce ne représente que 7,6% du total de la population des chefs d’entreprise en Algérie, rapporte l’APS.


En effet, jusqu’à fin février 2018, l`Algérie comptait, hors professions libérales et activités agricoles, 149 664 femmes d`affaires sur 1,96 million de chefs d’entreprise.
Les femmes chefs d’entreprise sous le statut de personnes physiques exercent principalement dans la distribution en détail (49,84%), les services (37,51%) et la production de biens (9,1%)

Quant aux femmes commerçantes personnes morales, elles exercent surtout dans les services (40% des femmes exerçant sous ce statut), la production de biens (25,4%), l`importation pour la revente en l`état (16,04%), la distribution en gros (10%) et la distribution en détail (6,8%).
Sans grande surprise, les femmes commerçantes exercent principalement à Alger, suivie d`Oran (9 772), la wilaya de Tlemcen étant la troisième où exercent le plus de femmes commerçantes sur le territoire national.

Le déséquilibre hommes-femmes se creuse dans les pays émergents
Outre la faiblesse du nombre des femmes chefs d’entreprise, l’Organisation internationale du travail (OIT) s’est inquiétée, à la veille du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, de l’écart au niveau mondial entre les taux d’activité des femmes et des hommes, le jugeant « encore trop importants », craignant même son accroissement dans les prochaines années.
« La principale constatation est que les femmes ont toujours beaucoup moins de chance que les hommes de participer au marché du travail en moyenne mondiale », explique l’OIT dans un rapport rendu public mercredi.
« Non seulement les femmes ont moins de chance que les hommes de participer au marché du travail, mais que, lorsqu’elles y participent, elles risquent davantage d’être au chômage ou d’occuper un emploi qui ne relève pas de la législation sur le marché du travail, des règles de sécurité sociale et des conventions collectives pertinentes», signale le rapport de l’OIT.
Concernant les chefs d’entreprise, les auteurs du document notent qu’à l’échelle mondiale quatre fois plus d’hommes que de femmes exercent la fonction d’employeur en 2018. Quant au taux d’activité global des femmes, il s’élève à 48,5% en 2018, ce qui est largement inférieur à celui des hommes (75,0%).
Le rapport de l’OIT indique, par ailleurs, que l’écart entre l’activité des hommes et celle des femmes se réduit dans les pays en développement et les pays développés, mais continue de se creuser dans les pays émergents.
Cet écart grandissant dans les pays émergents n’est pas forcément négatif car, comme l’expliquent les auteurs du rapport, il « reflète également le fait qu’un nombre croissant de jeunes femmes suivent une éducation formelle, ce qui retarde leur entrée sur le marché du travail ».

Laissez un commentaire

Culture

Après le Festival du cinéma : Le Caire, de l’autre côté de l’écran

Emporté par le frénétique tourbillon d

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
Projetées hors compétition : Trois œuvres clôturent le Fica 2018

La 9e édition du Festival internationa

Culture -
11-12-2018