Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 10 mars 2018 06:00

Pour compléter l’instance présidentielle : Le FFS ira vers un congrès extraordinaire le 20 avril

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est officiel, le Front des forces socialistes (FFS) tiendra un congrès national extraordinaire le 20 avril prochain, pour combler le vide provoqué par la démission de deux membres de l’Instance présidentielle, à savoir Saida Ichalamen et Ali Laskri et la radiation de Rachid Halit.

Réuni hier, en session extraordinaire à l’hôtel Riyad de Sidi Fredj à Alger, le conseil national du FFS a choisi l’option du congrès extraordinaire parmi d’autres alternatives mises sur la table, à savoir d’aller vers un congrès ordinaire ou convaincre Ali Laskri de retirer sa démission de l’instance présidentielle. Le conseil national a joué l’équilibre pour éviter l’éclatement du parti. En effet, dans sa résolution, l’instance souveraine entre les deux congrès a précisé que l’élection ne concernera que les deux postes vacants. En d’autres termes, Ali Laskri, Mohand Amokrane Cherifi et Aziz Beloul préserveront leurs postes au sein de l’instance présidentielle. Il s’agit en clair, de compléter la liste actuelle de l’instance présidentielle et non d’une nouvelle élection. Une fois, complétée, l’instance présidentielle aura pour mission de préparer le congrès ordinaire du parti qui doit avoir lieu dans les délais raisonnables. Le recours à cette option, une source proche du parti l’explique par la volonté du Conseil national de jouer l’apaisement en attendant la tenue du congrès ordinaire qui mettra de l’ordre au sein du parti. «La décision prise est la seule solution possible qui évitera aux deux parties en conflits d’aller vers une confrontation directe», explique notre source. Elle ajoute : «Ainsi chacun garde son poste et son influence en attendant le congrès ordinaire qui tranchera définitivement la question de la gouvernance au sein du FFS». Sans cette solution consensuelle, qui reste tout de même provisoire, le Front des forces socialistes aurait connu une crise interne ravageuse. «Ali Laskri et le premier secrétaire du parti étaient contre catégoriquement d’aller vers un congrès ordinaire. De leur côté, Aziz Baloul, Mohand Amokrane Cherifi et Karim Baloul s’opposent à la tenue du congrès extraordinaire pour élire à nouveau une instance présidentielle. Alors, il a été décidé d’aller vers un congrès extraordinaire pour compléter l’instance et non la renouveler totalement», explique-t-elle.


Est-ce la fin de la crise ?
Avec cette solution, la crise fait-elle partie du passé ? Une question que nous avions posée à notre source qui répond par un non catégorique. « La crise est toujours d’actualité au FFS. Le conseil national n’a fait que la repousser à une date ultérieure », note notre source. Elle explique : « Les deux parties en conflit ont atteint le point de non-retour.
Il n’est plus possible qu’elles cohabitent ensemble. Du coup, les militants sont appelés à faire le choix lors du prochain congrès ordinaire». Un congrès qui doit être ouvert et rassembleur des enfants de la formation politique du défunt Hocine Ait Ahmed. « Pour éviter l’éclatement du parti, l’instance présidentielle doit préparer le prochain congrès dans la transparence totale et éviter les erreurs du passé, notamment en ce qui concerne le choix des congressistes, les projets de résolutions, la confection des listes de candidats et autres», dira-t-elle.
La solution, selon elle, est de donner la possibilité à chacun de s’exprimer sur l’avenir du parti, de proposer une liste pour l’instance présidentielle ou un projet d’amendement des statuts du parti. Pour rappel, le 11 février dernier, le député Ali Laskri a rendu public sa démission de l’instance présidentielle. Une option qu’il a choisie pour provoquer un congrès extraordinaire. 

Laissez un commentaire

Monde

Espagne : 569 migrants secourus en mer

Un total de 569 migrants ont été secou

Monde -
24-06-2018
Read more »
Yémen : Les civils continuent de fuir Hodeïda

La poursuite des combats et des raids aé

Monde -
24-06-2018
Read more »