Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 13 mars 2018 06:00

Santé : L’épidémie de rougeole place les services de santé en «veille sanitaire»

Écrit par Selma Allane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a fourni, hier, un bilan complet de l’étendue de l’épidémie de rougeole dans le pays. Il s’agit d’une évaluation d’étape, arrêtée à la journée du dimanche 11 mars, et qui montre que la maladie virale touche treize wilayas et affecte une population de 2 300 personnes.

Les régions les plus touchées, ainsi que nous l’avons déjà écrit dans les colonnes de Reporters, sont El Oued, où l’on a recensé 1 047 cas, et Ouargla avec 797 cas. Selon le directeur de la prévention au ministère, cinq personnes sont mortes de la fièvre éruptive et il n’y a pas eu d’autres décès depuis l’apparition de l’épidémie, le 25 janvier dernier.
Djamel Fourar a indiqué que les équipes de santé spécialisées ont été placées en situation de «veille sanitaire», à la suite de quoi quatre commissions ont été dépêchées à El Oued et Ouargla, où la fréquence de la maladie a été la plus préoccupante.
112 000 personnes ont été vaccinées dans la première wilaya et 68 000 autres dans la seconde.
«Nous sommes en situation de veille sanitaire et je tiens à souligner la réactivité de nos équipes qui se sont déplacées rapidement dans les wilayas concernées pour faire face à cette situation», a déclaré le docteur Fourar à l’APS. En précisant que «seuls les cas graves ont nécessité une hospitalisation» et que «ces derniers ne sont pas nombreux», a-t-il ajouté. «La plupart des cas recensés sont des formes communes ne nécessitant pas une hospitalisation», a-t-il précisé, faisant savoir que «le bilan des cas suivis en milieu hospitalier sera rendu public incessamment».
Comment en est-on arrivé à une pareille situation, la rougeole étant une maladie d’un autre âge ? L’explication fournie par le responsable de la prévention au ministère de la Santé est que la campagne de vaccination contre la maladie, en mars 2017, a connu des dysfonctionnements et des «perturbations» en raison de «la réticence» des parents à s’y soumettre. «45% des enfants seulement avaient été vaccinés, contre les 95% escomptés», a déclaré le docteur Fourar. «Ce manquement est un terrain propice à l’apparition de l’épidémie», a relevé ce médecin responsable. Il a tenu à mettre en garde contre «la dangerosité de cette maladie virale, l’une des plus contagieuses, aussi bien sur la santé des enfants que celle des adultes », d’où, a-t-il insisté, la nécessité d’être «vigilants» dès qu’il y a manifestation d’un quelconque cas de rougeole. Il a rappelé que la tranche d’âge de la population concernée par la vaccination se situe entre 6 mois et 40 ans. Tout en rassurant sur la chaîne de froid des vaccins qui ne fait l’objet d’aucune «mise en cause», dès lors que ces derniers «n’expirent pas avant juillet 2018 et que sur chaque flacon, un témoin (mouchard) indique s’il est mal conservé ou pas». Il en appelle, enfin, à la population afin qu’elle «facilite» le travail des équipes de santé œuvrant à prodiguer les vaccins, considérant «injustifiée» la réticence affichée par une certaine frange de la population face à une procédure qui, «si elle avait été menée à bien, aurait évité cette épidémie».
Au cas où l’on aurait oublié, la rougeole est extrêmement contagieuse, un patient atteint peut contaminer 15 à 20 personnes.

Laissez un commentaire

Economie

Sports

5,5 milliards de dinars consacrés aux JAJ : Relever le défi de l’organisation

Le directeur général du Comité d’organis

Sports -
17-07-2018
Objectif podium pour les 432 athlètes algériens

Forte d’une délégation de 432 athlètes,

Sports -
17-07-2018
Transfert/Italie : La Juventus et Turin accueillent Cristiano Ronaldo

La Juventus et Turin ont chaudement accu

Sports -
17-07-2018