Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 20 mars 2017 06:00

Un atelier US avec les pays d’Afrique du Nord met en garde contre le retour chez eux des vétérans de l’Etat islamique : Après-Daech, l’effet boomerang

Écrit par  Sabrina Miloudi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Bureau de lutte contre le terrorisme du Département d’Etat a annoncé, hier, avoir organisé les 14 et 15 mars derniers à Malte un atelier régional sur l’anti-terrorisme en Afrique du Nord, auquel ont pris part des procureurs, des commissaires de police, des responsables de la sécurité des frontières algériens, tunisiens, marocains, libyens et des représentant de l’UE.


L’atelier, qui a été propice pour les Etats-Unis de rappeler les engagements de l’administration Trump d’enrayer le terrorisme et de vaincre l’organisation Daech, s’est longuement attardé sur la coopération avec et entre les gouvernements nord-africains sur les questions relatives aux opérations extérieures de Daech et de ses membres étrangers. D’où la présence également à cet atelier de représentants du Royaume-Uni et de la France, qui ont en commun avec les pays nord-africains d’avoir des ressortissants partis combattre aux côtés de Daech. L’enjeu de cet atelier est capital car l’organisation terroriste est acculée dans son fief à Mossoul, en Irak, et si elle n’a pas été entièrement anéantie, elle subit une dislocation et un éparpillement de ses membres. Or, il s’agit de trouver des réponses sur le sort des membres de Daech qui auraient fui les combats et leurs retombées dans d’autres pays. Hôte de l’événement, le ministre maltais de l’Intérieur, Carmelo Abela, a averti qu’avec « la dissolution imminente de Daech de son bastion irakien de l’ouest de Mossoul, le monde doit être bien préparé pour affronter les défis à venir ». « Cette situation exige que les pays approfondissent la manière de renforcer et de consolider leur coopération et de s’assurer qu’ils disposent du niveau de préparation nécessaire pour faire face à ces menaces à leur sécurité et surmonter cet ennemi commun». Les participants à l’atelier ont engagé des discussions sur des mesures concrètes visant à renforcer la coopération régionale pour contrer les opérations extérieures de Daech et à faire face au flux de terroristes étrangers revenant d’Irak, de Libye et de Syrie. «Il est également impératif de se pencher sur les modèles d’intégration, en particulier pour les hommes et les femmes et les individus de groupes vulnérables de nos pays qui pourraient facilement se laisser emporter par la propagande terroriste et par la radicalisation », a-t-il ajouté. « Nous devons aussi continuer à chercher des moyens de renforcer nos frontières, de traiter avec les rapatriés, de lutter contre le financement du terrorisme, d’améliorer le partage d’informations et de renseignements et d’améliorer notre infrastructure critique et notre protection ciblée », a encore affirmé M. Abdela, dont les déclarations surviennent au moment où, dans une partie du globe, en Afrique de l’Ouest, où Daech pourrait se réorganiser à travers Boko Haram. En difficulté en Irak et en Syrie, Daech semble décidée à étendre son influence en Afrique de l’Ouest, voire à s’y redéployer, analystes et experts antiterroristes parlent même de contacts avec les Shebab somaliens et des djihadistes libyens. Sur ce point, des spécialistes des mouvements djihadistes pensent que pour s’imposer en Afrique de l’Ouest, Daech favorise le rapprochement entre les groupes qui lui ont fait allégeance ; évoquant le cas de l’organisation « Etat islamique du Grand Sahara « d’Abou Walid al-Sahraoui, un chef djihadiste en rupture de ban avec al-Mourabitoune, l’organisation formée en 2013 par la fusion du Mujao et des Signataires par le sang de Mokhtar Belmokhtar. Ce rapprochement entre ces deux factions de Daech en Afrique de l’Ouest est sans doute l’une des raisons de la récente fusion des groupes djihadistes Ansar Dine, al-Mourabitoune et l’Emirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Dernière modification le dimanche, 19 mars 2017 22:33

Laissez un commentaire