Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 13 septembre 2017 19:13

Procès du personnel médical de Djelfa : Le verdict prononcé la semaine prochaine

Écrit par Samira Dekkiche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Accusés de négligence et de non-assistance à personne en danger, un médecin spécialiste, trois sages-femmes, un directeur des permanences et un agent administratif  ont été présentés, hier, au tribunal d’Aïn Ouessara, à Djelfa,

qui juge l’affaire de la parturiente décédée à l’hôpital de la même ville. Contactée hier, la présidente du Syndicat national des sages-femmes (SNSF) Rachida Chetti a affirmé que « le mari de la défunte et son avocat ont demandé le report du procès, mais le juge a rejeté cette demande, ce qui les a poussés à quitter la salle ». Mais après de longues heures d’audience, témoigne-t-elle, « le juge a décidé de différer le verdict à la semaine prochaine », sans motiver sa décision. Cependant, il n’a pas été  mentionné dans le dossier d’instruction que « le mari de la défunte a refusé qu’elle soit examinée par un médecin homme », ne retenant que « la négligence et la non-assistance à personne en danger ». 

Pour mémoire, une parturiente de 23 ans est décédée, le 26 juillet dernier, faute de prise en charge par trois établissements hospitaliers de Djelfa, Hassi Bahbah et Aïn Ouessara. Suite à son décès, le lendemain, sa famille a porté plainte contre les hôpitaux cités.  Un médecin gynécologue, un surveillant médical et trois sages-femmes ont été arrêtés alors pour irresponsabilité et négligence. De son côté, le ministère de la Santé s’est constituée partie civile dans cette affaire.

 

Laissez un commentaire