Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 06 février 2018 00:19

Le difficile pari du gouvernement

Écrit par Azzeddine Bensouiah
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Longtemps évoquée, la politique de subvention devrait être revue, afin de ne bénéficier qu’aux nécessiteux. Le projet que le gouvernement est en train de préparer table sur la confection d’une liste de personnes éligibles à l’aide de l’Etat qui sera, désormais, sous forme de chèques libellés au profit des nécessiteux, en lieu et place des prix administrés jusque-là appliqués et qui profitent aussi bien aux riches qu’aux pauvres.

C’est un pari fou que le gouvernement lance là.
Dans la mesure où l’élaboration d’un fichier national des nécessiteux n’est pas une mince affaire. On l’a vu avec la formule du «couffin du Ramadhan» où beaucoup de monde se bouscule, et pose la question lancinante: quel seuil prend-on en compte pour dire qu’un tel est nécessiteux et qu’un autre ne l’est pas ?
On le voit également dans toutes les actions où il est question de bénéficier de la «générosité» de l’Etat. Que ce soit dans le logement social, revendu à coups de milliards par la suite ou des multiples aides accordées aux catégories socio-professionnelles.
Un fichier national des nécessiteux constitue un véritable chantier d’Hercule, dans un pays où l’évasion fiscale fait des ravages, où les milliards de dinars qui circulent dans l’informel dépassent ceux détenus par les banques.
Mais la question la plus importante concerne le sort de la fameuse classe moyenne, qui parvient, tant bien que mal, à survivre, et qui risque, à travers cette nouvelle stratégie du gouvernement, de passer immédiatement dans la catégorie des nécessiteux. Car, l’abandon des subventions voudrait dire que les prix seront libres, totalement indexés sur les marchés mondiaux, avec le risque de voir des mouvements de protestation sociale exigeant des hausses conséquentes des salaires pour faire face à cette nouvelle donne.
Autant dire que la question des subventions n’est pas une mince affaire et le pari du gouvernement est fort risqué.

Lu 79 fois

Laissez un commentaire