Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 07 février 2018 19:02

Arrivée à Alger de la dépouille du défunt moudjahid Amar Benaouda

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La dépouille du défunt moudjahid Benmostefa Benaouda, dit Amar, décédé lundi dernier dans un hôpital à Bruxelles (Belgique) à l’âge de 93 ans, est arrivée mercredi après midi à l'aéroport international d'Alger Houari Boumediene.

Etaient présents à l'arrivée de la dépouille, le président du conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, le Secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbas, le Secrétaire général de l'Organisation nationale des moudjahidine (ONM), Saïd Abadou, des amis et compagnons du défunt ainsi que ses proches. Dans un climat de recueillement et de forte émotion, la dépouille, recouverte de l'emblème national, a été sortie de l'avion par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP). Une minute de silence été observée et la "Fatiha" lue à la mémoire du défunt dont la dépouille sera transféré vers la wilaya de Annaba pour y être inhumée au cimetière de Zeghouane. Né en 1925 à Annaba, feu Benaouda était un militant actif dans les rangs du mouvement national et l'organisation spéciale (OS) avant de rejoindre la lutte armée durant la guerre de libération. Il était membre du Groupe des 22 qui s'est réuni le 25 juillet 1954 à El Madania à Alger pour la préparation du déclenchement de la Guerre de libération nationale. Il était l'un des dirigeants de la wilaya historique II et a participé à plusieurs batailles, dont l’offensive du Nord-constantinois le 20 août 1955. Il est l'un des membres de la délégation algérienne aux négociations des accords d'Evian avec le colonisateur français. Après l'indépendance, il a occupé plusieurs postes de responsabilité, dont celui d'ambassadeur d'Algérie à Tripoli et celui de président du conseil de l'Ordre du mérite national. Il était parmi les trois derniers survivants du Groupe des 22 historiques, avec Othmène Belouizdad et Abdelkader Lamoudi. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait adressé un message de condoléances à la famille du défunt dans lequel il a mis en avant ses qualités durant le mouvement nationale et ses sacrifices durant la guerre de libération, soulignant qu'il a défendu les constantes de la nation "à une période très difficile qui a vu le peuple s'unir pour le triomphe de sa cause nationale".

Laissez un commentaire