Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : lundi, 26 mai 2014

Le livre L’excès de poids du docteur Ahmed Hamid Brahimi, spécialiste en acupuncture, nutrition et diététique, vient de remporter le prix du meilleur livre de l’année dans la catégorie santé-nutrition à la Foire mondiale du livre culinaire qui se déroule cette année en Chine, apprend-on de l’auteur qui poursuit son séjour en Chine.

Selon le lauréat algérien, 187 pays ont participé à la Foire mondiale du livre culinaire qui réserve une catégorie aux questions de santé, de nutrition et de diététique médicale. Sur les huit pays finalistes qui restaient en compétition, c’est l’Algérie qui a été élue première dans cette catégorie par le comité de lecture. L’ambassadeur d’Algérie était présent à la cérémonie, en même temps que de nombreux ambassadeurs qui ne ratent jamais l’événement devenu incontournable. Le livre du docteur Brahimi connaîtra probablement de nombreux succès, d’autant que sa méthode pour la perte de poids connaît un succès fulgurant et des résultats au-delà des espérances, puisque lorsque les exercices physiques et le régime alimentaire s’avèrent inefficaces pour perdre du poids, nombre de personnes souffrant d’obésité se tournent vers la solution médicale qu’ils trouvent dans l’acupuncture pratiquée depuis des années dans son cabinet pour débarrasser ses patients du surpoids. Cette technique, selon le docteur Brahimi, qui ne comporte pas d’effets secondaires, diminue l’appétit et aide à réinstaurer l’équilibre alimentaire, tout en éliminant le stress qui, dans beaucoup de cas, stimule l’appétit. Cette thérapie, pratiquée à l’aide d’aiguilles fines et pasteurisées sur des points d’acupuncture précis le long de méridiens, vise à influer sur certaines parties du corps pour rendre à celui-ci son équilibre naturel sans recours aux produits chimiques. Le docteur Brahimi est aussi l’auteur d’un livre publié en Algérie dans les années 1990 sur « l’acupuncture », une médecine douce qui a fait ses preuves en matière de traitement de nombreuses pathologies.

Publié dans Der

Les services de la police judiciaire de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont traité au mois d’avril passé cent une affaires criminelles portant atteinte aux personnes et à leurs biens grâce aux nouvelles technologies utilisées en matière de recherche et d’investigation criminelle menée par le laboratoire central de la Police scientifique de Chateauneuf, lit-on dans un communiqué de la DGSN parvenu, hier, à notre rédaction. Ces affaires ont été élucidées grâce au système automatisé d’identification des empreintes digitales (AFIS). En outre, 107 affaires ont été traitées par les services d’enquête de personnalité au niveau des commissariats de la police des 48 wilayas du pays, selon le même document. A souligner que les services de la police ont affirmé que ces résultats satisfaisants dans le domaine de la criminalité sont dus aux technologies modernes utilisées par la DGSN pour lutter contre toutes formes de crime portant atteinte aux citoyens et à leurs biens. Dans le même ordre d’idées, la Direction générale de la Sûreté nationale a accentué sur l’importance d’une coopération effective entre les citoyens et la police pour instaurer une action sécuritaire commune, selon la même source d’information. Il faut souligner qu’un numéro vert « 1548 » de la police est mis au service des citoyens 24h sur 24.

Publié dans Der

Huit personnes ayant participé à des heurts nocturnes et sporadiques, dans la nuit de samedi à dimanche dans le quartier El-Hofra (Ghardaïa) ont été interpellées par les forces de sécurité, a appris l’APS auprès de la Cour de Ghardaïa. Les personnes arrêtées seront présentées incessamment devant le juge du tribunal correctionnel de la même ville pour « attroupement, outrage et violence contre les agents de l’ordre public », a-t-on précisé. Les mis en cause, dont un mineur, ont été arrêtés en flagrant délit sur la voie publique, lançant des pierres et autres projectiles, a ajouté la même source. Les arrestations, effectuées par les forces de sécurité dans la nuit de samedi à dimanche, ont permis à la région de retrouver le calme et la quiétude. Des heurts nocturnes ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche entre groupes de jeunes et les forces antiémeutes de la Gendarmerie dans le quartier d’El-Hofra, près du ksar de Ghardaia, suite à l’arrestation d’un individu présumé auteur d’actes de caillassage sur des véhicules, de passage sur la route menant vers Daya Ben Dahoua, et sur les forces de sécurité. Ces heurts ont été émaillés d’actes de vandalisme et de saccage du mobilier urbain, contraignant les gendarmes à faire usage de bombes lacrymogènes pour disperser les jeunes émeutiers, a-t-on constaté sur place. Une dizaine de blessés légers durant ces heurts ont été admis aux services des urgences, a-t-on indiqué de source médicale de l’hôpital de Ghardaïa.

Publié dans Der

Quelque 3600 crédits ont été accordés à l’échelle nationale pour accompagner les entreprises chargées de la réalisation des édifices publics, entre 2006 et 2013, a affirmé, hier à Ouargla, le directeur général de la Caisse de garantie des marchés publics (CGMP). Ces crédits, totalisant un volume de 43 milliards de dinars, ont profité à des entreprises de droit algérien de diverses envergures (grande, moyenne et petite), a précisé M. Aomar Ait Larbi, lors d’une journée d’information tenue à la maison de la culture Moufdi Zakaria. La CGMP a traité, depuis sa création en avril 1998 à fin 2013, avec quelque 1980 entreprises, dont 90 de grande envergure, le reste étant constitué de PME,  et a accordé près de 46 800 garanties pour un montant de 385 milliards de dinars, permettant ainsi aux entreprises réalisatrices de finaliser les projets qui leur ont été confiés, a fait savoir le même responsable.

Publié dans Der

Au moins 10,21 quintaux de kif traité provenant du Maroc ont été saisis, samedi dans trois opérations distinctes par les gardes-frontières, près de la bande frontalière dans l’ouest du pays, a-t-on appris hier auprès des services de la Gendarmerie nationale. Lors d’une patrouille près de la bande frontalière, les gardes-frontières de Boukanoune (Tlemcen) ont saisi 5,09 qx de kif traité, abandonnés par des narcotrafiquants dans le territoire de la commune de Bab El Assa. Quelques heures plus tard, les mêmes éléments ont mis la main sur 24 kilos de la même substance non loin du lieu de la première saisie, a indiqué la même source, ajoutant que les gardes-frontières de Sidi Boudjenane et Hadj Miloud ont saisi 4,88 quintaux de kif traité, abandonnés dans la commune de Bab El Assa. Une enquête est ouverte par la section de recherches du groupement de Gendarmerie nationale de Tlemcen pour élucider ces trois affaires.

Publié dans Der

Tout porte à croire que le coach français et ex-entraîneur de Lorient, Christian Gourcuff, sera le prochain entraîneur de l’équipe nationale. Il risque même d’être présent lors de la prochaine Coupe du monde qui se déroulera au Brésil.

En effet, les responsables de la FAF auraient loué une chambre d’hôtel au technicien français dans une localité à cent kilomètres du lieu de résidence des Verts, et ce, afin qu’il puisse suivre les matches de la sélection nationale et avoir une idée plus précise sur le groupe qu’il aura sous la main juste après ce rendez-vous et qu’il tentera de mener à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations qui aura lieu au Maroc. Gourcuff, faut-il le rappeler, avait donné son accord au président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qu’il avait rencontré il y a quelques mois en marge d’une session de formation d’entraîneurs au centre des équipes nationales de Sidi Moussa. Gourcuff a été séduit par le challenge, lui qui veut vivre une nouvelle aventure et tenter une expérience en dehors de l’Hexagone. Le coach souhaite réussir ce nouveau pari avec les Verts, alors que le FAF souhaite ne pas se tromper sur son compte, surtout que cela s’est fait quelque peu vite. Les contacts avec ce dernier ont été noués après que l’actuel sélectionneur Halilhodzic s’est montré réticent à l’idée de prolonger son contrat qui expire après le Mondial brésilien. Se montrant évasif, le Bosniaque pense qu’il est trop tôt pour parler de son avenir, alors que le patron de la fédération souhaite prendre les devants et ne pas temporiser, sachant que la CAN représente une compétition très importante qu’il faudra préparer sérieusement, d’où sa décision d’engager Gourcuff. Pour ce qui est du staff technique qui sera formé avec ce dernier, rien n’a filtré pour le moment, mais il n’est pas exclu que les actuels adjoints d’Halilhodzic soient reconduits.

Publié dans Sports

Les judokas algériens ont rempli leur contrat en arrachant des médailles précieuses lors de cette seconde journée des jeux Africains de la jeunesse, alors que l’haltérophile Samir Fardjallah a décroché l’argent. La moisson des médailles a été riche pour l’Algérie samedi après-midi aux jeux Africains de la jeunesse (JAJ-2014) de Gaborone, en remportant six médailles, dont trois en or, les athlètes algériens portent ainsi leur total de médailles à sept. Les judokas algériens Nesrine Hadel (-52 kg), Kenza Naït-Ammar (-63 kg) et Wail Ezzine (-66 kg) ont réalisé la meilleure performance de la deuxième journée de compétition en offrant à l’Algérie ses trois premières médailles d’or. Les autres médailles ont été l’œuvre du judoka Riad Denni et l’haltérophile Samir Fardjallah pour l’argent, alors que la nageuse Rania Nefsi a remporté le bronze sur 200 m quatre nages. Le chef de la délégation algérienne à Gaborone et président de la Fédération algérienne de judo, Messaoud Mati, a salué la performance des judokas qui ont remporté trois médailles d’or pour 4 athlètes engagés. « J’espère que ces victoires vont provoquer le déclic chez les autres disciplines pour améliorer le classement de l’Algérie au tableau des médailles », a-t-il ajouté. De son côté, l’entraîneur de la sélection algérienne de judo, Abdelkader Djattou, a estimé que ses athlètes ont « largement dépassé leurs objectifs ». Il a tenu à les féliciter pour leurs performances dans un tableau final extrêmement relevé qui a vu la participation des meilleures nations africaines. Les rameurs algériens ont également réussi leur entrée en lice dans la compétition. Mohamed Belhadj Boucif et Tiziri Douki ont décroché leurs billets pour la finale du 500 m sprint prévue dimanche à partir de 10h du matin. Les autres athlètes algériens engagés samedi à Gaborone dans les finales de la deuxième journée de compétition des jeux Africains de la jeunesse n’ont pas réussi à décrocher des médailles. A commencer par le nageur Farid Larbaoui en 100 m papillon qui a échoué au pied du podium signant un temps de 57.89 et sa coéquipière Nesrine Medjahed en 50 m papillon qui a terminé à la cinquième place de la finale avec 29.50. De leur côté, les basketteurs algériens se sont inclinés face à l’Ouganda et l’Egypte, alors que les filles ont perdu devant le Mozambique. A l’issue de cette journée, l’Algérie compte 7 médailles : 3 en or, 3 en argent et une en bronze.

Publié dans Actualite archives

Les messieurs du NRB Bou Arréridj ont remporté la Coupe d’Algérie 2014 de volley-ball, la 5e de l’histoire du club, après leur victoire 3-0 (25-19, 25-18, 25-21) face au MB Béjaïa, en finale de l’épreuve disputée samedi après-midi à la salle Harcha-Hacène (Alger). Un score relativement trompeur, car les Béjaouis ont opposé une résistance farouche aux Bordjiens, à chaque set, vendant chèrement leur peau.  Les Béjaouis avaient même mené plusieurs fois au score, comme ce fut le cas au début du 2e set, avant de se faire « coiffer au poteau ». Néanmoins, malgré ce retour en force des Bordjis, le MBB est resté solidement accroché au score, ne cédant qu’après l’entrée en jeu de l’international Billel Soualem, qui a joué un rôle déterminant dans le renversement de la situation, notamment en inscrivant plusieurs points décisifs. Le même scénario s’est reproduit pendant le 3e set, puisque, même en étant menés 2-0 au score, les Béjaouis ont refusé d’abdiquer, menant, là encore, plusieurs fois : 8-7 puis 9-8 avant de se faire rejoindre 10-10, puis 11-11.  Comme lors des deux sets précédents, les Bordjiens ont réussi un incroyable finish, ce qui leur a permis de s’adjuger le 3e set (25-21) et par la même occasion la précieuse Dame Coupe.n

Publié dans Sports

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé, a sacré meilleur buteur de la Ligue 1, pour la saison 2013-2014, avec 17 réalisations. Bien que muet au cours de la 30e et dernière journée du championnat, disputée samedi, le fer de lance des Canaris a pu conserver sa première place des meilleurs buteurs de Ligue 1, notamment grâce à la confortable avance dont il disposait sur ses principaux concurrents. Parmi eux, l’avant-centre du MC El Eulma, Farès Hamiti, dont le compteur est resté bloqué à 13 réalisations, car muet, lui aussi, au cours de cette 30e journée. Hamiti se contente donc de la 2e place, tandis que la 3e position est revenue au buteur constantinois, Hamza Boulemdaïs, ex aequo avec Adel Bougueroua du RC Arba avec 12 réalisations chacun. A noter qu’avec ses dix buts, le « vétéran » Noureddine Daham (ASO Chlef) figure en assez bonne place dans ce classement des meilleurs buteurs, tout comme le Mouloudéen Abderrahmane Hachoud, que son statut de défenseur n’a pas empêché de planter également dix banderilles.

Publié dans Sports

Le défenseur central de l’USM El Harrach (Ligue 1 algérienne de football), Hicham Belkaroui, signataire d’un contrat de trois ans avec le Club africain (Ligue 1 tunisienne), a indiqué samedi que son transfert devrait être finalisé « ces jours-ci », pour pouvoir entamer sa nouvelle aventure en Tunisie. « J’ai déjà signé un contrat de trois ans au profit du Club africain, seulement, mon transfert n’est pas encore finalisé entre les deux directions. En principe, tout sera réglé ces jours-ci », a affirmé à l’APS Belkaroui. Belkaroui (24 ans) a réussi à enchaîner une deuxième saison remarquable sous le maillot harrachi, attirant les convoitises de clubs étrangers, notamment le trident tunisien ES Tunis-ES Sahel-Club africain. Selon la presse tunisienne, la direction de l’USMH aurait revu ses exigences financières à la hausse pour la libération de Belkaroui au club tunisois. Alors que les deux clubs seraient tombés d’accord sur une indemnité de transfert d’un peu plus de 200 000 euros, les responsables harrachis ont réclamé plus. « Je suis confiant quant à un dénouement heureux de mon transfert. J’ai choisi le Club africain parce qu’il reste un grand club qui joue souvent les premiers rôles en championnat. En plus, les joueurs algériens passés par le Parc A ont réussi à s’illustrer, à l’image de Megharia, Amrouche et actuellement Djabou », a-t-il ajouté. Forfait pour les quatre derniers matches du championnat, en raison d’une blessure à la bouche, Belkaroui espèrait voir l’USMH terminer à la quatrième place au classement final de la Ligue 1. Ce qui n’a pus été le cas, malheureusement.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6