Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

Reporters - Filtrer les éléments par date : jeudi, 17 juillet 2014

Le sida fait moins de morts dans le monde et le dernier chiffre publié hier par l’agence onusienne chargée de surveiller et de combattre l’épidémie, l’Onusida, fait état de 1,5 million de morts en 2013, en baisse de11,8% en un an, ce qui est perçu comme la plus forte chute depuis le pic de l’épidémie en 2005. « Mettre fin à l’épidémie de sida est possible », en est arrivé à affirmer le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sibidé, se référant à la courbe de décès qui décline fortement. Le nombre de décès liés au sida reculait régulièrement de 100 000 par an depuis 2005 et a chuté de 200 000 cette année, selon le rapport annuel des experts de l’ONU présenté à Genève. D’un autre côté, le nombre de nouvelles infections du VIH est passé de 2,2 millions en 2012 à 2,1 millions en 2013. Les nouvelles contaminations touchant les enfants ont aussi diminué, passant de 270 000 à 240 000. Depuis 2005, les nouvelles infections ont au total baissé de 27,6% dans le monde. Autre nouvelle encourageante, les ressources financières allouées à la lutte contre le sida ne cessent d’augmenter, et ce, malgré la crise. 19,1 milliards de dollars étaient disponibles l’an dernier contre seulement 4,6 milliards il y a 10 ans, même si la lutte contre le sida devrait coûter entre 22 et 24 milliards de dollars par an. Néanmoins, la bataille est loin d’être achevée, souligne d’ailleurs M. Sibidé, expliquant que «22 millions de personnes n’ont pas accès à un traitement salvateur». 38% de l’ensemble des adultes vivant avec le VIH bénéficient d’un traitement, contre 24% des enfants. Mais le nombre de personnes vivant avec le virus du sida a encore légèrement progressé l’an dernier, passant à 35 millions en 2013, contre 34,6 millions en 2012. Pour leur part, les nouvelles contaminations ont été en très grande majorité enregistrées en Afrique subsaharienne, qui reste la région la plus touchée par le virus, avec 1,5 million de nouvelles infections l’an dernier (dont 210 000 enfants). Ce chiffre représente toutefois une baisse de 33% entre 2005 et 2013. Durant cette année, 24,7 millions de personnes vivaient avec le VIH en Afrique subsaharienne, dont 2,9 millions d’enfants. 1,1 million de personnes sont mortes en raison du sida en 2013 dans cette région du monde. Les pays les plus touchés par l’épidémie restent l’Afrique du Sud et le Nigeria. En Asie, comme en Afrique, les nouvelles infections ont diminué ces dernières années (-6% entre 2005 et 2013). Mais l’Asie reste fortement touchée par l’épidémie avec 4,8 millions de personnes contaminées. L’Inde a le fardeau le plus lourd à porter, avec 51% de l’ensemble des décès liés au sida dans la région.  En Amérique latine, 1,6 million de personnes vivaient avec le VIH en 2013, et le nombre de décès liés au sida dans la région a chuté de 31% entre 2005 et 2013. Les nouvelles infections ont baissé de 3% entre 2005 et 2013.

Publié dans Der

Alors que le schiste fait toujours débat, l’offshore s’invite dans l’actualité. Sonatrach a déjà foré son premier puits dans le domaine du schiste, à titre expérimental, en partenariat avec des sociétés étrangères. Et, il était question qu’elle fasse son premier forage offshore en 2014. La compagnie nationale d’hydrocarbures projette de réaliser ses premiers forages en mer dans les wilayas d’Oran et de Béjaïa, délimitées comme zones d’exploration offshore, après des études sismiques menées dans leurs eaux territoriales de la région. Une analyse de données sismiques 2D, acquises par Sonatrach auprès d’entreprises internationales spécialisées dans la sismique marine, a révélé une probable existence d’un potentiel en hydrocarbures. Toutefois, le processus de prospection n’en est qu’à ses débuts et Sonatrach ne peut être affirmative. Il faut attendre les résultats du traitement des data sismiques, pour s’en faire une idée précise. Et, si les données se révélaient fructueuses ? Sonatrach pourrait commencer les premiers forages en 2015. Elle peut le faire seule ou en partenariat. Options ouvertes ? La compagnie nationale d’hydrocarbures ne semble pas suffisamment outillée pour pouvoir s’engager dans une telle entreprise, même si elle s’intéresse à l’offshore depuis quelques années, à travers des contrats d’exploration à l’international, dont un avec le norvégien Statoil, un leader mondial fortement présent en mer du Nord, l’eldorado de l’offshore. L’offshore fait partie du programme d’investissement de la compagnie nationale, étalé sur quatre ans (2014-2018). Il s’agit d’un important plan de développement à moyen terme auquel le groupe pétrolier a consacré 102 milliards de dollars, dont 60% pour l’exploration. Sonatrach veut en fait être présente partout où il y a du pétrole, et pas nécessairement au Sud, c’est un maillage qu’elle veut mettre en place dans le moyen et le long terme. L’idée est de reconstituer ses réserves d’hydrocarbures et d’augmenter sa production. Il reste que la production à tirer de l’offshore, si toutefois les opérations de prospection aboutissent, ne peut être effective que dans huit à dix ans. Dans l’intervalle, Sonatrach continue à pomper du pétrole dans ses gisements du Sud, une région généreuse dont elle pourrait tirer davantage d’hydrocarbures, si elle y mettait les moyens, notamment technologiques. Pour de nombreux experts, il est encore possible d’améliorer le taux de récupération actuel des gisements d’hydrocarbures (estimé à 25-30% pour le pétrole, et à 70-80% pour le gaz). Les gisements de Hassi Messaoud et Hassi R’mel, à eux seuls, contiennent près de 55% des réserves prouvées restantes récupérables, soit plus de deux milliards de tep (tonne équivalent pétrole). Par conséquent, faire augmenter le taux de récupération de un pour cent (1%), sur ces gisements, c’est produire vingt millions de tep supplémentaires. C’est beaucoup plus intéressant que d’investir des sommes astronomiques dans le schiste ou dans l’offshore, ainsi que l’expliquent certains experts partisans du développement des taux de récupération. Nos deux « colosses » continuent à produire l’essentiel des hydrocarbures commercialisés par Sonatrach et ses associés. Les hydrocarbures ont dégagé une croissance de 13,5% au premier trimestre 2014 par rapport au même trimestre de 2013, une performance soulignée dans un document élaboré par l’ONS et diffusé, il y a quelques jours. Une réelle déplétion de la production a été enregistrée, ces dernières années, et l’attractivité du secteur pétrolier s’est émoussée.

Publié dans Der

Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, pense que les stages ne doivent pas être interrompus pour les équipes nationales des différentes disciplines, et ce, pour espérer réaliser de bons résultats.

La préparation des sélections nationales des différentes disciplines sportives doit être « continue », a insisté, mardi à Bouira, le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, en inspectant un stage bloqué des équipes nationales de plusieurs spécialités au niveau du Centre nationale des sports et de loisirs de Tikjda (CNSLT). La préparation de ces équipes aux différentes compétitions mondiales et régionales doit être inscrite dans le temps et elle doit « s’effectuer annuellement et de façon continue pour arriver à un niveau supérieur devant permettre à ces athlètes de judo, de taekwondo, de natation, de boxe, de lutte et d’haltérophilie de réaliser de bons résultats », a souligné M. Tahmi, qui a saisi cette occasion pour encourager les 168 athlètes (115 garçons et 53 filles) présents à l’entraînement. M. Tahmi a assuré, à cet égard, que l’Etat a mis tous les moyens nécessaires pour réussir ces stages de préparation. « Nous avons quatre stages au niveau national qui regroupent au total 382 athlètes », a indiqué le ministre, observant que le CNSLT de Tikjda sera renforcé, d’ici la fin de l’année en cours, par une piscine, une salle omnisports, une salle spécialisée et une unité de musculation et de médecine du sport. Le ministre a rappelé qu’une opération est en cours pour la réhabilitation du stade d’athlétisme d’Aswel, qui sera rattaché au CNSLT de Tikjda. S’agissant des remontées mécaniques de Tikjda, M. Tahmi a fait savoir que le dossier est au niveau de la commission des marchés et qu’un montant de 780 millions DA est alloué pour la réalisation de nouveaux télésièges. Sur un autre volet relatif à une éventuelle organisation par l’Algérie de la Coupe d’Afrique (CAN) en 2019 où en 2021, le ministre a précisé que quatre stades de football sont en cours de réalisation, dont un à Oran qui a atteint un taux d’avancement des travaux de plus de 60% et qui devra être réceptionné avant fin 2015. Un second stade est également en cours de réalisation à Baraki (Alger) et deux autres à Douéra et à Tizi-Ouzou, a-t-il rappelé, ajoutant que le stade d’Annaba bénéficiera d’une opération de réhabilitation à partir du début de l’année prochaine. M. Tahmi a rappelé, en outre, que la première partie des travaux de réhabilitation du stade 5-Juillet, à Alger, avait déjà démarré.

Publié dans Sports

L’athlète du 400 m, Mamadou Kassé Hanne, le numéro un de l’athlétisme sénégalais, est incertain pour les 19e championnats d’Afrique seniors, prévus à Marrakech (Maroc) du 10 au 14 août prochain, rapporte la presse locale, citant la fédération chargée de cette discipline au Sénégal. Selon la même source, Hanne s’était blessé lors de l’étape de Paris de la Diamond League d’athlétisme, le 5 juillet dernier. « Son entraîneur nous a informé de sa blessure au meeting de Paris. Il suivra des soins intensifs pendant trois semaines. Je ne suis pas certain qu’il pourra, entre la période de sa guérison et celle de son retour en compétition, recouvrer tous ses moyens à Marrakech », a indiqué Jean Gomis, le secrétaire général de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA). « Ce serait très juste pour lui, puisque les championnats d’Afrique d’athlétisme auront lieu dans la moitié du mois d’août prochain. La question qui mérite d’être posée est de savoir si le risque est utile », a réagi Gomis, ancien directeur technique national de l’athlétisme sénégalais. L’athlète Mamadou Kassé Hanne, spécialiste du 400 m haies, avait déclaré que les championnats d’Afrique d’athlétisme de Marrakech (Maroc) faisaient partie de ses grands objectifs de la saison 2014. Le finaliste mondial du 400 m haies en 2013 voulait participer à ces championnats pouvant permettre aux participants de se qualifier pour la Coupe du monde d’athlétisme. Lors des championnats nationaux d’athlétisme, prévus les 2 et 3 août au stade Caroline Faye, à Mbour, la direction technique nationale de la FSA préparera la délégation appelée à représenter le Sénégal aux championnats du monde d’athlétisme, selon Gomis.

Publié dans Sports

Les joueurs qui optent pour le championnat du Qatar signent leur retraite internationale, étant donné que la FAF ne souhaite pas garder des joueurs qui privilégient le gain facile à la carrière sportive. Le défenseur de l’Académica Coïmbra et de l’EN, Rafik Hallich, n’est pas le seul joueur qui semble séduit par la piste qatarie, étant donné que d’autres joueurs ayant porté les couleurs nationales ont aussi été pistés par des clubs qataris et semblent très intéressés par le challenge… financier des Qataris. Ainsi, Halliche a été le premier à ouvrir la voie cette année, en décidant après la fin du Mondial de rallier le Qatar pour y signer son contrat avec le Qatar SC. Même s’il avait été pisté par des clubs espagnols et autres anglais, il a été plus attiré par la somme astronomique qu’on lui a proposé dans ce club et qu’il ne trouvera pas dans un aucun club européen. Approché lui aussi par les Qataris, le milieu de terrain défensif, qui avait été écarté du Mondial en dernière minute, à savoir Adlène Guedioura, a montré son enthousiasme pour rejoindre une équipe qatarie. Il s’y était d’ailleurs déplacé il y a quelques jours où il a eu à négocier son transfert avec deux formations qataries, rapporte le site de la chaîne de télévision spécialisée El Kass. Ayant rejoint le club londonien de Crystal Palace au début de l’exercice 2013-2014, il a été très peu utilisé, notamment après la méchante blessure qu’il avait contractée peu avant la fin de la phase aller. De son côté, le meneur de jeu de Nottingham Forrest, club de DII anglaise, Djamel Abdoun, a été lui aussi approché par des dirigeants de clubs du Qatar, lui qui avait été poussé à la porte par ses dirigeants en raison de sa baisse de régime de même que son autre compatriote, Rafik Djebbour. Le contingent des joueurs algériens évoluant au Qatar devrait ainsi grossir, puisqu’il y a déjà les Belhadj et Boudiaf (As Sadd) et Madjid Bougherra (Lekhwiya). Il est clair que nos internationaux se dirigent droit vers le cimetière du football en optant pour ces clubs, étant donné qu’ils risquent de ne plus être sélectionnés en EN, comme cela a été le cas avec leurs prédécesseurs.

Publié dans Sports

L’international algérien, Saphir Taider, veut avoir une discussion avec son entraîneur à l’Inter Milan (Serie A italienne de football), Walter Mazzarri, pour être fixé sur son avenir avec les Nerazzurri, indique mardi la presse locale. L’arrivée de Gary Medel et Yann M’Vila au club milanais au cours de l’actuel mercato d’été rend la concurrence très rude au milieu de terrain, et pousse Taider à vouloir connaître les intentions de son entraîneur envers lui, selon le journal Tuttosport. Déjà, le joueur de 22 ans, qui avait rejoint l’Inter lors de l’été dernier, avait été très rarement utilisé par Mazzarri pendant la deuxième partie de l’exercice 2013-2014. Un scénario que Taider ne souhaite pas revivre la saison prochaine, surtout que son manque de compétition s’est relativement fait sentir sur son rendement avec la sélection algérienne au cours de la précédente Coupe du monde au Brésil. Selon la presse italienne, l’ancien joueur de Bologne pourrait atterrir à la Lazio de Rome s’il venait à quitter l’Inter.

Publié dans Sports

L’ex-sélectionneur de l’équipe algérienne de football, Vahid Halilhodzic, fraîchement installé aux commandes techniques du club turc de Trabzonspor, voudrait y faire venir aussi l’international algérien, Carl Medjani, ont rapporté mardi certains médias français. Un joueur dont le contrat avec l’AS Monaco expire en 2015. Une bonne affaire pour son actuel employeur de le vendre cet été, surtout que sa cote est relativement élevée après le bon Mondial qu’il a réussi au Brésil, au lieu de le voir partir libre l’an prochain. Habitué à jouer dans l’axe de la défense, particulièrement en équipe nationale d’Algérie, au sein de laquelle il était souvent associé au capitaine Madjid Bougherra, le Monegasque a été converti en milieu récupérateur par Halilhodzic, pendant la dernière Coupe du monde. Un important changement de poste, qui cependant n’a pas affecté Medjani outre mesure, car il s’est relativement bien débrouillé dans son nouveau rôle, s’imposant même comme un des meilleurs joueurs algériens lors du Mondial brésilien. Une forme éblouissante et une polyvalence intéressante qui n’auraient pas laissé « coach Vahid » insensible, puisque ce serait à sa demande que les dirigeants de Trabzonspor auraient fait une offre dernièrement à l’AS Monaco. Le montant de la somme proposé par les Turcs pour racheter le contrat du néo-milieu récupérateur algérien n’a pas encore été dévoilé, mais d’après les mêmes sources, le club monégasque serait actuellement en train d’étudier l’offre de Trabzonspor. Medjani (29 ans) appartient à l’AS Monaco, mais il évolue actuellement au FC Valenciennes, sous forme de prêt.

Publié dans Sports

Les internationaux algériens M’bolhi, Brahimi et Slimani sont les joueurs les plus convoités sur le marché des transferts ces derniers temps et se trouvent même sur une liste des joueurs qui affoleraient le mercato estival grâce à ce qu’ils ont démontré lors du dernier Mondial au Brésil. Le gardien de but des Verts, Raïs M’bolhi, évoluant au CSKA Sofia, a été placé en tête de cette liste. Avec une clause libératoire à 300 000 euros, M’bolhi « dispose d’une offre ferme » de Philadelphia Union et devrait avoir le choix, lui qui a également des touches en France, en Turquie, au Portugal ou bien encore en Angleterre. «Evoluant au CSKA Sofia, M’bolhi n’était pas forcément connu du grand public à l’entame du Mondial. Et pourtant, déjà brillant en 2010, le « dernier rempart a confirmé son talent en terre brésilienne, multipliant les parades de haut vol, notamment en huitième de finale face à l’Allemagne », selon Foot Mercato. Le milieu de terrain Yacine Brahimi, « maître à jouer des Verts » qui a réussi son Mondial, constitue également l’une des « attractions » de cette période estivale des transferts. « Sous contrat jusqu’en 2017 avec Grenade, l’ancien Rennais suscite désormais la curiosité d’autres clubs, désireux de tester le potentiel du milieu de 24 ans. Le FC Porto a ainsi flairé la bonne affaire, l’Atlético Madrid et le Betis Séville ayant eux aussi coché son nom. Il est également annoncé en Angleterre, notamment à Chelsea, dans le Golfe et en Italie », ajoute la même source. L’attaquant algérien Islam Slimani, auteur de deux buts lors du Mondial-2014, est courtisé lui aussi par plusieurs formations, et sa valeur est estimée à 10 millions d’euros. « Déterminant dans le brillant succès acquis aux dépens de la Corée du Sud et auteur de 2 buts et d’une passe décisive dans ce Mondial, celui qui a débarqué l’été dernier au Sporting Lisbonne s’est révélé aux yeux du monde et d’autres formations en quête de buteurs. Sa hargne et son sens du but en font un élément prisé sur le marché des transferts. Newcastle, Schalke 04, West Ham, Mayence, Crystal Palace ou bien encore Trabzonspor et le FC Nantes », cite Foot Mercato. 

Publié dans Sports

Mohamed Douidene a été désigné nouveau président de l’USM Blida (Ligue 2 algérienne de football), en remplacement de Mohamed Zaim, qui avait démissionné de ce poste, a-t-on appris mardi auprès du concerné. « Des concertations entre les autorités locales, des industriels de la wilaya, des représentants des supporters et d’autres parties ont abouti à un accord pour l’ouverture d’une nouvelle société par actions pour l’USMB, suite à la dissolution de l’ancienne », a déclaré le nouveau président, signalant avoir été « depuis le début de la crise un coordinateur entre les autorités locales, les industriels et les supporters ». Il a, aussi, fait part de l’annonce du nom du nouvel entraîneur de l’USMB dans les « prochaines heures », le conseil d’administration du club étant en négociation avec trois coaches. M. Douidene s’est félicité du soutien et aides accordées au nouveau bureau de l’équipe par les autorités locales, notamment le wali Mohamed Ouchene, mais aussi de la confiance placée en lui par les supporters. Reconnaissant que sa « mission de hisser l’équipe vers la Ligue 1 sera difficile », il a révélé le recrutement programmé de nouveaux jeunes joueurs, sans oublier de remercier M. Zaïm pour ses efforts fournis pour le club de la Mitidja. A la tête de l’USMB depuis 2008, Zaïm est l’unique président du club (fondé en 1932) à accomplir deux mandats à sa tête, après un premier mandat qui s’est étalé de 1996 à 2003. Il a présenté sa démission depuis plus d’un mois, suite aux défaites répétées de l’USMB et son échec à accéder en Ligue 1, en plus des dettes cumulées.

Publié dans Sports

La Russie, championne olympique en titre, va tenter de conserver son autre titre, en Ligue mondiale de volley-ball, lors de la phase finale qui aura lieu du 16 au 20 juillet à Florence, en Italie. Dans leur poule I, les Russes devront se défaire du Brésil, nation la plus titrée de la compétition (9 sacres) et qui visera à nouveau la victoire finale, qu’il n’a plus connue depuis 2010. Vainqueur des Brésiliens en qualifications, l’Iran, invité surprise de ce groupe, pourrait jouer les trouble-fête. Devant son public, l’Italie, deuxième nation la plus titrée (8 titres), aura une belle carte à jouer dans la poule H.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7